Passer au contenu principal
 
 
 
 
 

Programme d’initiation à la recherche au premier cycle (PIRPC)

La bourse du PIRPC a pour but de susciter l’intérêt des étudiants au premier cycle à l’égard de la recherche. Elle vise également à encourager des étudiants à entreprendre des études aux cycles supérieurs.

Félicitations aux quatre étudiants suivants et à leurs superviseurs qui ont participé au programme cette année, vous devriez être fier de votre travail !:

  • Magalie Bourdeau-Potvin : « Comment la pandémie affecte-t-elle l’utilisation des technologies de l’information (TI) dans le milieu de la restauration? » Supervisé par Muriel Mignerat
  • Lina El Azrak : « Le rôle de la confiance dans l’intention d’achat d’aliments biologiques »  Supervisé par Leila Hamzaoui-Essoussi
  • Aisha Gheriani : « Employees’ Perceptions of Fairness Toward their Co-workers Mental Health Accommodations » Supervisé par Jane O’Reilly.
  • Juliette Treble : « Bridging the Gap: Equating Three Keystone Health Gap Measures and Beyond » Supervisé par Kevin Brand.

Cliquez ici pour plus d'informations !

Le saviez-vous? Vous pouvez obtenir trois crédits de cours ADM au choix en participant au projet de recherche d’une professeure ou d’un professeur!

Le cours ADM 3998 – Recherche appliquée en gestion vous donne la possibilité de collaborer avec un membre du corps professoral pendant 36 heures par trimestre, d’acquérir une riche expérience de recherche universitaire, ainsi que de participer à un projet passionnant en faveur d’un Canada plus vert, plus en santé, plus heureux et plus prospère.

Voici une liste des projets de recherche qui pourraient vous intéresser. Veuillez noter que ces projets sont uniquement en anglais:

Professeur Keri Kettle : Influence des verbes d’état et des verbes d’action sur l’expression de l’identité, son renforcement et les comportements qui en découlent

  • Les mots que nous utilisons pour décrire des choses influencent notre comportement. Par exemple, dire « Non » au lieu de « Je ne peux pas » en réponse à une demande procure le sentiment d’être maître de ses actions (Patrick et Hagtvedt, 2012). Dans ce projet, nous étudions la façon dont les mots que les gens utilisent pour décrire leurs propres identités renforcent ces dernières, affaiblissent les identités conflictuelles et modifient ensuite leur comportement à l’égard de leur identité.
  • Nous partons de l’hypothèse que l’utilisation de verbes d’état (p. ex. « Je suis un golfeur ») au lieu de verbes d’action (p. ex. « Je pratique le golf ») renforce l’identité. La description d’une identité à l’aide d’un verbe d’état lui confère une plus grande importance et affaiblit les autres identités qui lui disputent les ressources physiques et mentales. Prenons l’exemple d’une étudiante athlète faisant partie de l’équipe de soccer universitaire, qui doit partager son temps et son énergie entre les études et le sport. Selon notre hypothèse, en disant « Je suis une joueuse de soccer » au lieu de « Je joue au soccer », elle renforce son identité d’athlète et affaiblit son identité d’étudiante, de sorte qu’elle accordera plus de temps à l’entraînement qu’aux études.
  • Dans le présent travail de recherche, nous mènerons une étude à long terme au centre d’entraînement CrossFit Bytown. Nous demanderons à des personnes choisies au hasard de consigner chaque semaine dans un journal les verbes d’état (« Je suis adepte de l’entraînement ») et d’action (« Je m’entraîne ») qu’elles utilisent pour se décrire. Nous ferons le suivi de divers indicateurs de comportements liés à l’identité (assiduité, performance, récupération, alimentation, etc.). Vous aurez pour tâche de superviser la collecte de données, y compris les communications avec les participantes et participants à l’étude.

Professeure Mariam Humayun : Évasion dans le métavers – Les discours dans l’univers du jeu

  • Si vous avez passé une partie de la pandémie avec votre casque Oculus vissé sur la tête, ou encore à construire votre île dans Animal Crossing, vous pourriez être la personne que nous cherchons. Depuis plusieurs années, les marques et leurs spécialistes du marketing s’immiscent dans l’univers du jeu : Louis Vuitton vend de la maroquinerie, Gucci habille des avatars, et McDonald’s a acheté un terrain dans le métavers. Le projet porte sur les discours véhiculés dans cet univers virtuel, en particulier ceux des grandes marques. Si vous connaissez bien les communautés de jeu et que vous passez du temps sur Discord et Twitch, cette offre pourrait vous intéresser. Dans le cadre de ce projet de recherche qualitative, vous pourriez participer à des travaux ethnographiques sur le terrain (explorer les forums et plateformes où se déroulent des conversations pertinentes, comme Discord, Twitch, Reddit ou YouTube), interroger des personnes au sujet de leurs interactions avec des marques, recueillir des données d’archives, faire des analyses documentaires sur les jeux et les biens virtuels, etc.

Professeur Morad Benyoucef : Les marchés de monétisation des données

  • Les données comptent aujourd’hui parmi les ressources les plus précieuses dans le monde. La nouvelle économie des données a engendré de nouvelles pratiques, comme la monétisation des données. Il s’agit de la capacité d’une organisation de créer des revenus à partir de sources de données internes et externes, et d’en tirer des informations et des observations éclairantes. La monétisation a pour but de réduire les coûts d’exploitation en tirant parti des données internes, ou de générer des revenus par d’autres moyens, notamment en vendant des données ou en les intégrant à des produits et services.
  • Selon les estimations, le marché mondial de la monétisation des données devrait passer de 2,1 milliards de dollars américains en 2020 à 151,5 milliards en 2030 (taux de croissance annuelle composé de 22,1 %). Plusieurs facteurs stimuleront cette escalade : le volume grandissant de données générées, la généralisation des pratiques de monétisation des données, les nouvelles possibilités ouvertes par les technologies émergentes, et des tendances comme l’information et l’analyse d’affaires, l’infonuagique, les chaînes de blocs, l’Internet des objets, les réseaux sociaux et les nouvelles stratégies des entreprises dans l’après-COVID.
  • Dans ce nouveau paradigme, des organisations créent des marchés dans lesquels les fournisseurs de données publient leurs offres d’ensembles de données diversifiés. Snowflake Data Marketplace, AWS Data Exchange et Data Studio de Salesforce sont quelques-uns de ces marchés.

Professeure Myriam Brouard : Étude des réseaux technologiques novateurs et de leurs effets sur les communautés de consommation et les marques

  • Ce projet porte sur les possibles effets sur les communautés de consommation et les grandes marques de l’intégration de jetons non fongibles à leur offre. Les marques ont encore beaucoup à apprendre sur l’utilisation de ces nouvelles technologies pour offrir de nouvelles expériences à leurs communautés de consommation. Pour évaluer ces effets, le projet s’appuiera sur des données publiques de Twitter et de Discord.

Si le cours ADM 3998 vous intéresse, veuillez vous adresser au Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

© 2022 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert