Passer au contenu principal
 
 
 
 
 

chess pieces on a board

On ne gère pas un projet complexe : on le dirige. 

Chemins de fer, routes, chantiers navals, approvisionnements majeurs pour la défense nationale, l’infrastructure civile et la sécurité : autant d’exemples de projets complexes essentiels au bien-être et à la qualité de vie de la population.

Pourtant, beaucoup de ces projets dépassent le budget établi, voire finissent par avorter. Mais pourquoi? La complexité du projet, une exécution déficiente et un manque de capacités organisationnelles expliquent souvent un tel échec.

L’École de gestion Telfer propose justement un diplôme d’études supérieures en direction de projets complexes donnant droit à des crédits universitaires pour qui désire affiner ses compétences en la matière.

LE DIPLÔME EN BREF 

Le diplôme d’études supérieures en direction de projets complexes a pour but d’affiner les compétences des cadres en aussi peu que 11 mois. 

Le diplôme comporte un maximum de dix cours. 

L’un des cours exige de se déplacer en Amérique du Nord et à l’étranger.  

Classification:
Diplôme d’études supérieures
Nombres de crédits:
15 crédits
PROCHAINE COHORTE:
Août  2023
DURÉE:
11 mois
COÛT:
20 000 $, plus les droits accessoires pour études de cycle supérieur à temps partiel 
 

Diplôme d’études supérieures en direction de projets complexes

À qui s’adresse le diplôme? 

Le diplôme s’adresse aux cadres ayant sous leur responsabilité des projets complexes de grande envergure, et cherchant à bonifier leurs compétences en direction et en gestion de projets :  

  • Gestionnaires de portefeuille, de programme et de projet; 
  • Conseillères et conseillers clés (secteurs public et privé) et membres d’équipes clés; 
  • Ingénieures principales et ingénieurs principaux des systèmes; 
  • Gestionnaires de l’approvisionnement et des marchés; 
  • Gestionnaires du développement des affaires et des débouchés; 
  • Responsables de projets militaires; 
  • Titulaires d’un diplôme de MBA ou d’un autre diplôme d’études supérieures cherchant à affiner leurs compétences en direction de projets complexes. 

Quelles en sont les modalités? 

  • Les cours se donnent d’août à juin. 
  • La formule modulaire combine des cours en personne et en ligne.
  • Un déplacement obligatoire a lieu pendant une semaine à la mi-juin. 

Les cours 

Les gestionnaires aux commandes de programmes complexes sont confrontés à des problèmes difficiles, qui requièrent une démarche englobante, une réflexion profonde et une pluralité de méthodologies. Ce cours permet d’acquérir les connaissances fondamentales sur les méthodologies systémiques et leurs épistémologies sous-jacentes nécessaires pour résoudre en contexte des problèmes complexes. Divers modèles et outils sont présentés pour distinguer les approches restreintes et holistiques dans la résolution de problèmes, dans le but de favoriser un apprentissage organisationnel créatif et de migrer d’un chaos non linéaire vers l’équilibre dans un univers complexe.

L’équipe est essentielle à la réussite d’un projet, d’un programme ou d’un portefeuille. Le cours aborde les interdépendances intra et interéquipe, les processus, les états d’émergence et l’effet sur l’équipe et l’efficacité des systèmes d’équipes. On y présente des plans de conception permettant de suivre l’évolution de la capacité d’adaptation des équipes et des systèmes, et on y renforce les compétences interpersonnelles et professionnelles requises pour superviser la collaboration individuelle, intraéquipe et interéquipes. 

Le cours montre comment obtenir le meilleur rapport qualité-prix et gérer les risques et occasions tout au long du cycle de vie au moyen d’une variété de méthodologies d’acquisition, de stratégies de financement et de mécanismes de propriété, et de voir en quoi tous ces éléments peuvent influer sur l’analyse de rentabilité de l’acquisition. On y aborde également le besoin de prendre en compte les objectifs de développement de l’industrie, l’importance que revêt une estimation de coût fiable, et les stratégies de partage du risque au sein d’un cadre de gouvernance adéquat.

Le cours montre à équilibrer et à gérer les risques menaçant la réussite d’un projet tout en tirant parti des occasions émanant de l’incertitude. Trop de projets complexes ont malheureusement en commun un optimisme démesuré qui porte à sous-estimer les coûts et les défis posés par l’échéancier, tout en surestimant les gains. Au-delà d’une réduction traditionnelle des risques, on y enseigne à appliquer une pensée systémique et réaliser une analyse poussée du risque en vue de générer de la valeur, tout en tenant compte des incitatifs, des pénalités et des occasions connexes au transfert de risque et à l’assurance. Le cours examine également les pratiques de gestion du risque généralement reconnues, notamment les normes et cadres internationaux. 

Portant sur la planification de nouveaux projets et de changements d’envergure par l’analyse de rentabilité, le cours aborde l’analyse d’écart et définit la concrétisation des avantages attendus. On y présente également la création d’un modèle coût-avantage pour étayer la proposition de projet, l’utilisation de systèmes de contrôle de gestion ainsi que les modèles d’évaluation formative et sommative. À la fin du cours, les participantes et les participants sont en mesure de rédiger une analyse de rentabilité cohérente qui pourra éclairer les processus de prise de décision et d’approbation.

Le cours porte sur l’acquisition des compétences requises pour bien négocier dans un environnement de gestion de projet complexe. Y sont abordés : les méthodes et modèles de négociation et de résolution des différends; le recours à la médiation et la prise en compte des perspectives transculturelles; la nécessité d’en venir à une décision acceptable et applicable pour toutes les parties; la négociation axée sur les résultats; la prise en compte des interactions entre intérêts, valeurs et personnalités; la préparation d’interventions en cas de conflit; l’élaboration de plans de négociation, d’influence stratégique, de médiation dirigée et de résolution non judiciaire des différends.

Le cours explore les distinctions entre projet, programme et portefeuille, ainsi que la science de la mise en œuvre et la mise en pratique dans le cadre de projets, programmes et portefeuilles complexes.

Le cours aborde les compétences en analyse financière et en prise de décisions dans le but d’analyser la situation financière d’entrepreneurs ou de partenaires, ainsi que les techniques avancées d’estimation des coûts, le calcul des coûts durant le cycle de vie, l’évaluation d’investissement et le critère d’optimisation des ressources. On y voit aussi les outils servant à financer les projets et à réguler les flux de trésorerie, la gestion du budget et de la trésorerie tout au long du projet, et le choix des mécanismes de protection contre la fluctuation des taux de change et des prix. Enfin, les participantes et les participants produisent des analyses de réattribution et des impondérables en fonction de la situation financière du projet, du taux de change et de l’inflation, et apprennent à distinguer la valeur financière et la valeur qualité-prix.

Diriger un projet ou un programme dans un environnement chaotique et complexe apporte son lot de difficultés. Dans cet esprit, le cours s’intéresse aux processus de résolution créative de problème, l’évaluation et la mise à profit des possibilités, et la pensée entrepreneuriale à titre individuel, en équipe, et au sein d’un vaste système. On y apprend notamment à penser comme les leaders, qui voient des occasions là où il y avait des problèmes. La cartographie de l’environnement systémique d’un projet ou d’un programme complexe, l’établissement d’une stratégie pour satisfaire les intérêts des diverses parties prenantes, et l’utilisation des outils et techniques du système sociotechnique pour déceler les occasions d’améliorer le système d’un point de vue technique et social et de favoriser la réussite du programme font notamment partie des apprentissages.

Vu la nature internationale qu’ont la majorité des projets complexes, il importe d’aborder la nécessité de travailler avec diverses parties issues de cultures et de pays différents. Le cours offre une occasion unique d’analyser toute une diversité de projets et programmes internationaux à diverses étapes du cycle de vie dans le cadre de visites en personne qui permettent de tirer parti de l’expérience et des meilleures pratiques des plus grands gestionnaires et chefs de projet. * Voyage à l’étranger requis.

Quelles sont les exigences minimales pour s’inscrire? 

  • Diplôme de premier cycle avec une moyenne minimum de 70 %. Une demande d’équivalence peut être présentée pour substituer au diplôme postsecondaire une formation en gestion, une formation et une expérience professionnelle équivalentes. 
  • Au moins cinq années d’expérience pertinente en acquisition ou en projets complexes. 
  • Maîtrise de l’anglais. 

Quel est le nom du diplôme accordé? 

Lorsque vous aurez réussi les cours, vous recevrez un diplôme d’études supérieures en direction de projets complexes (nom officiel: Graduate Diploma in Complex Project Leadership).

Combien coûtent les droits de scolarité?

Il en coûte 20 000 $, plus les droits accessoires pour études de cycle supérieur à temps partiel de l’Université d’Ottawa

Ces coûts comprennent les manuels et le matériel pour les cours magistraux, ainsi que les frais de déplacement (vol en classe économique et chambre d’hôtel en occupation double). 

Comment s’inscrire?

Vous pouvez vous inscrire par l’entremise du Centre de demande d’admission aux universités de l’Ontario (OUAC).  

Une fois votre compte créé, filtrez les programmes par grade, et choisissez « Diplôme ». Sélectionnez dans la liste « Complex Project Leadership, Graduate Diploma ».  

Pour toute question concernant le processus d’admission, communiquez avec Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

S’INSCRIRE MAINTENANT

© 2022 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert