Passer au contenu principal
 
 
 
 

Marie Emmanuelle Kouadio
Marie Emmanuelle Kouadio
Étudiante en 4e année de finance

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans une conversation pesante (ou pas), sans savoir comment vous en retirer?

Je suis actuellement en train de lire How to Communicate with Confidence de Mike Bechtle, un livre qui nous apprend à mieux faire la conversation. Non pas en essayant de devenir quelqu’un d’autre, mais en misant sur les atouts de notre personnalité (que l’on soit extraverti, introverti, ou un mélange des deux). L’un des chapitres porte sur les astuces pour terminer gracieusement une conversation et je vous en donne quatre aujourd’hui.

1. Soyez honnête

Ne vous inventez pas de fausses excuses pour justifier le fait que vous mettez fin à la conversation. Pour amorcer votre départ, rappelez par exemple les parties de la conversation que vous avez le plus aimées. Cela permet de laisser votre interlocuteur/interlocutrice sur une bonne note. Utilisez une formule directe, simple et qui ne laisse pas grande place à la négociation. Et le tour est joué!

2. Faites en sorte que ce soit à propos de vous

Si vous vous êtes fixé des objectifs avant de venir à l’événement, n’ayez pas peur de les utiliser pour légitimer votre départ de l’actuelle conversation. Par exemple, vous avez peut-être d’autres personnes à rencontrer pour en apprendre plus sur un programme d’étude donné. Il convient de le répéter : il s’agit d’objectifs que vous vous êtes vraiment fixés au préalable.

3. Demandez de l’aide pour atteindre vos objectifs

Supposons que vous êtes venus en apprendre plus sur le domaine de la finance et les perspectives de carrière. Vous pouvez demander à votre interlocuteur actuel s’il s’y connaît. Si oui, cela pourrait relancer votre conversation (si elle devenait ennuyante). Vous pourriez toujours vous excuser après pour aller en apprendre plus auprès d’autres participants. Sinon, il y a deux possibilités : soit il vous présentera à quelqu’un qui s’y connaît et vous voilà dans une autre conversation, soit il vous répondra par la négative et vous aurez une porte de sortie!

4. Aidez les gens à se rencontrer

Si vous reconnaissez d’autres personnes dans la salle, présentez-les à votre interlocuteur actuel. Si vous sentez que le courant passe entre eux (important!), vous pouvez alors vous excuser et passer à autre chose.

Ces conseils s’appliquent autant à des événements de réseautage, à des rencontres en soirée qu’à la vie de tous les jours.

Et le secret : s’y exercer souvent. Ne dit-on pas que la répétition est pédagogique?


© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert