Passer au contenu principal
 |  Catégorie : La voix des étudiants

Arnaud Boyer

écrit par Arnaud Boyer

Étudiant de 4e année au B.Com.

Félicitations, tu as réussi, tu as été accepté(e) à l’École de gestion Telfer. Aussi merveilleuse et passionnante que s’annonce cette expérience, de nouveaux défis vont surgir sur ta route. Aujourd’hui, je te donne un guide de survie pour ta première année à l’École Telfer. 

C’est bon? On y va… 


Planification

À l’université, on est seul responsable de ses horaires de cours. Il faut s’inscrive à ses cours le plus tôt possible, d’autant que ceux de première année sont vite pleins. Je te recommande fortement de rencontrer un conseiller universitaire de ta faculté pour t’assurer que ta séquence de cours soit logique. Tu ne voudrais certainement pas qu’on te dise que tu ne peux pas obtenir ton diplôme parce qu’il te manque des cours obligatoires.

Graphique d'un calendrier à taille humaine avec des personnes remplissant les dates Certains étudiants bourrent leur horaire de cours; résultat : ils ont trois jours de folie, mais en récompense un week-end de quatre jours. Je recommande d’espacer les cours et ne pas prévoir plus de trois heures de classe de suite. Presque personne ne parvient à être vraiment attentif pendant six heures.

Je te suggère de faire des recherches sur tes enseignants avant de choisir leur cours. Crois-moi, un bon professeur fait toute la différence, surtout dans les matières les plus difficiles.

Et surtout… NE SAUTE PAS DE CLASSE!



Réseautage 

En première année, tu n’entendras que ce mot, et pour une bonne raison! Établis ton réseau, participe à des événements, apprends à connaître tes professeurs et tes camarades de classe, prends contact avec les entreprises qui t’intéressent… Tu dois réseauter le plus possible et le plus rapidement possible. Oui, c’est stressant; oui, tu n’auras probablement rien à dire la première année, mais c’est normal et attendu. En participant et en étant présent, tu es déjà plus avancé que la plupart. Commence par te documenter sur ce que tu veux faire pour alimenter tes conversations avec celles et ceux qui évoluent dans ton domaine d’intérêt. En fin de compte, c’est vrai, le réseautage est intimidant, et tu peux accepter de vivre l’expérience ou de t’en détourner.

Tout cela pour dire qu’il faut :
1) participer aux activités de réseautage; 
2) se faire des amis en cours et les encourager à t’accompagner dans les événements de réseautage que tu redoutes; 
3) apprendre à connaître tes professeurs, la plupart d’entre eux sont gentils et ne veulent que t’aider. 


Une femme qui semble dépassée par les événements, le visage plongé dans de nombreux livres ouverts Commencer à agir en adulte

Disons-le : tu es jeune, enthousiaste et sans expérience. Tu te retrouves peut-être seul(e) pour la première fois de ta vie, avec une liberté telle que tu peux, plus ou moins, faire tout ce que tu veux. Beaucoup d’étudiants tombent justement dans le piège de la liberté et se retrouvent dans des situations difficiles. La modération est essentielle, parce que, si le plaisir va de soi, il ne faut pas en faire sa priorité. Crée-toi une structure et adopte une routine, cela t’aidera à ne pas tomber dans le piège des comportements toxiques. Fais-toi à manger, fais ta lessive, ai une alimentation saine et prends le temps d’étudier. Tout cela semble évident, mais très peu de jeunes étudiants le font. Je te promets que ce sera rentable à long terme.


Vie sociale

À la base, tu es à l’université pour étudier, pour décrocher un diplôme et, espérons-le, pour entrer dans le monde du travail. Il est important d’être sérieux à l’école, mais il faut un équilibre. N’oublie pas de socialiser et de t’amuser. Pour ceux qui ne viennent pas d’Ottawa, l’idée de devoir se faire de nouveaux amis peut être effrayante, mais tout le monde à l’université cherche à se faire de nouveaux amis, alors ne te sens pas intimidé(e). L’inscription à des clubs comme les sororités et les fraternités, les sports intra-muros ou tout autre groupe permet de rencontrer plus facilement les gens, sans compter les heures de plaisir en perspective. 

L’une des pires erreurs que font les gens (oui, je vous regarde, vous les Montréalais!) est de quitter Ottawa tous les week-ends. Implique-toi dans ta nouvelle ville et tu seras récompensé(e) en te faisant de nouveaux amis et en vivant de nouvelles expériences extraordinaires!

Profite pleinement de cette expérience, car elle va passer très vite… crois-moi! Assiste aux cours, étudie fort, fais-toi de nouveaux amis et souviens-toi qu’il s’agit (espérons-le) de ton laissez-passer pour ton emploi de rêve, alors profites-en!


© 2019 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

Fermer