Passer au contenu principal
 
 
 
 

Lina Salama
Lina Salama
Étudiante de 2e année en comptabilité

Vous avez déjà eu l’impression que votre manque d’expérience professionnelle vous a désavantagé? Vous n’êtes certainement pas la seule personne! Bien des étudiantes et étudiants qui n’ont jamais eu de travail d’été ou à temps partiel se trouvent dans la même situation que vous.

Si vous pensez que vous manquez d’expérience, réfléchissez-y de nouveau! L’expérience s’acquiert de différentes façons, par exemple en participant à un projet de groupe, en jouant dans une équipe de sport et en faisant du bénévolat dans sa collectivité. Vous n’avez pas besoin d’expérience professionnelle pour faire un bon travail.

Voici comment j’ai eu mon tout premier emploi à vie dans le domaine des services bancaires au détail sans posséder d’expérience de travail.

1. S’investir

Plus vous vous investissez dans votre école et votre collectivité, plus vous gagnez en expériences. Donner bénévolement de son temps peut aider à acquérir des compétences transférables comme la gestion du temps et le travail en équipe, qui sont indispensables à tout travail. Participer à des ateliers et à des activités scolaires peut aussi aider à développer l’image personnelle et à en apprendre davantage sur les domaines qui vous intéressent.

Vous pouvez devenir membre de différents clubs et associations à l’École de gestion Telfer, par exemple du Réseau de femmes en gestion et du Club de comptabilité. Vous vous donnez ainsi des possibilités de rencontrer bien des personnes animées par les mêmes idées que vous, ce qui nous amène au prochain point.

2. Utiliser son réseau

Tirer parti de son réseau peut aider à décrocher un emploi même si on ne possède pas d’expérience. En fait, 80 % de tous les emplois sont obtenus grâce au réseautage! Vous pouvez utiliser LinkedIn pour communiquer avec un employé d’une entreprise qui vous intéresse. Essayez d’échanger avec lui pour en apprendre plus sur la culture de cette entreprise et son expérience de travail à cet endroit. Vous obtiendrez du coup le point de vue d’une personne déjà en place, ce qui peut vous aider à vous démarquer pendant une entrevue avec un employeur.

Je n’ai pas présenté de candidature avant l’entrevue d’embauche pour mon emploi. J’avais rencontré le gestionnaire auparavant et tissé des liens avec lui. Lors de cette rencontre, il n’y avait aucun emploi disponible dans son équipe. Il m’a appelée quelques mois plus tard pour me demander si j’étais toujours intéressée par le poste. Vous comprenez l’importance de tisser et de maintenir des liens?

3. Faire preuve de professionnalisme, de politesse et de ponctualité

Les employeurs ne s’attendent pas à ce que les étudiants aient beaucoup (ou un peu) d’expérience. Ne vous inquiétez pas si votre curriculum vitae n’affiche pas d’expérience professionnelle. Les employeurs s’attendent en revanche à ce que les étudiants soient ambitieux, déterminés et avides d’apprendre. C’est ce que vous devez montrer lorsque vous rencontrez un employeur pour la première fois à une activité ou à une entrevue. Soyez professionnel, poli et ponctuel. Renseignez-vous sur l’entreprise et ne craignez pas de montrer à l’employeur que vous vous êtes préparé.

J’ai participé à plus de 30 ateliers et activités pendant ma première année à l’École Telfer. J’ai ainsi pu peaufiner mes réponses aux questions souvent posées en entrevue, créer mon curriculum vitae et apprendre comment m’habiller pour une entrevue. En fait, j’ai passé ma première entrevue dans le cadre d’une séance d’entrevues éclair avec des employeurs. Les recruteurs m’ont fait beaucoup d’observations qui m’ont été utiles plus tard pendant une véritable entrevue. Passer une entrevue simulée ou faire évaluer votre curriculum vitae (deux services offerts au Centre des carrières de l’École Telfer) peut vous aider à vous présenter sous votre meilleur jour et à acquérir de la confiance.

N’oubliez pas que vous avez beaucoup à offrir! Continuez de vous investir, de réseauter et de montrer votre ambition. Vous décrocherez un emploi en un rien de temps!


© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert