Passer au contenu principal
 
 
 
 
 |  Étiquettes : Image de marque personelle

Véronique Bélinge
Véronique Bélinge
Coordonnatrice de développement professionnel

De tous les codes vestimentaires, la « tenue d’affaires décontractée » est certainement la plus difficile à définir, et pourtant la plus courante en milieu de travail. Pour la majorité des étudiants de Telfer, cette notion omniprésente peut s’avérer aussi indéchiffrable que les concepts comptables les plus avancés. Pratiquement absente de la sphère professionnelle jusqu’au milieu des années 1960, la « tenue d’affaires décontractée » a évolué pour devenir une norme dans de nombreux milieux de travail. Pourtant, il n’existe aucune définition claire de ce que la tenue d’affaires décontractée constitue ou devrait être. Voici quelques conseils qui vous aideront à saisir ce code vestimentaire et à vous présenter au travail sous votre meilleur jour sans commettre d’impair.

 

  1. Observez et apprenez

L’un de principaux indicateurs de la manière dont vous devriez vous vêtir dans un milieu de travail exigeant une tenue d’affaires décontractée est la manière dont s’habillent la majorité des employés à votre échelon ou à l’échelon supérieur. Les premiers jours, mieux vaut être prudent et choisir des tenues plus conservatrices et habillées, le temps de tâter le terrain. Au cours des deux premières semaines, soyez attentif à ce que portent vos collègues et votre supérieur immédiat, et prenez des notes : la culture organisationnelle vous guidera dans la bonne direction.

N’oubliez pas : Porter une tenue plus habillée que nécessaire n’offensera personne et plaira aux regards avisés, alors qu’une tenue trop décontractée pourra être perçue comme un manque de soin ou de respect. Dans le doute, relevez le niveau.

  1. Trouvez l’équilibre

En règle général, adopter une tenue d’affaires décontractée consiste à ancrer un vêtement décontracté avec un autre, impeccable, parfaitement coupé et repassé. Par exemple, vous pourriez combiner une chemise col boutonné et un jean foncé (vérifiez d’abord auprès de votre gestionnaire si le denim est accepté), ou encore un pantalon élégant et un polo. Vous pourriez aussi porter un haut ou une blouse en jersey avec un pantalon 7/8, ou encore une robe droite imprimée sous un blazer uni structuré.

N’oubliez pas : Quelle que soit la combinaison que vous choisissiez, assurez-vous d’y ajouter la chaussure appropriée. La chaussure détermine très souvent le ton général d’une tenue.

  1. Privilégiez l’uniformité

Les étudiants en marketing le savent déjà : l’un des facteurs clés d’une image de marque réussie est l’uniformité. Le même principe qui s’applique aux grandes marques s’applique à votre style : maintenir une image uniforme au travail vous aidera à établir votre crédibilité et à susciter la confiance. Comment y arriver ? En créant une garde-robe capsule exclusivement pour le travail, ou en sélectionnant un certain nombre de combinaisons gagnantes représentant une palette de 8 ou 9 couleurs maximum.

N’oubliez pas : Vous pouvez toujours vous réinventer aussi souvent que vous le désirez à l’extérieur du travail ! La vingtaine est la période idéale pour expérimenter divers styles.

 

« Votre tenue devrait correspondre au degré de respect et de confiance que vous souhaitez inspirer chez les autres. »

 

  1. Pensez blazers

Quel que soit le genre auquel vous vous identifiez, le blazer structuré et bien coupé constitue la bête de somme de la garde-robe professionnelle, car il peut élever presque n’importe quelle tenue et rehausser le niveau d’assurance. Un volume croissant de recherche sur la cognition vestimentaire, ou le pouvoir qu’ont nos vêtements d’influencer nos pensées et notre perception de nos capacités, suggère que porter un blazer ou un costume peut renforcer l’estime de soi et la productivité.

N’oubliez pas : Choisissez des tons sombres, comme marine, charbon, rouge Bordeaux ou vert forêt, car ils évoquent l’autorité.

  1. « d’affaires » l’emporte sur « décontractée »

Les tailleurs et costumes deux-pièces s’avèrent peut-être trop formels pour votre milieu de travail, car ils ont souvent l’air austères et peuvent créer une distance indésirable entre vous et vos clients quand vous voulez au contraire paraître aimable et accessible. Cela étant dit, votre tenue devrait correspondre au degré de respect et de confiance que vous souhaitez inspirer chez les autres. Évitez à tout prix les gros logos, les illustrations offensantes, les vêtements déchirés, élimés, ou encore trop révélateurs, de même que les vêtements athlétiques que vous portez pour faire du sport.

N’oubliez pas : Dans l’expression « tenue d’affaires décontractée », « d’affaires » vient avant « décontractée ».

J’espère que ces quelques conseils vous aideront à prendre des décisions plus judicieuses la prochaine fois que vous aurez à adopter une « tenue d’affaires décontractée ». Gardez l’œil ouvert : si vous remarquez qu’un collègue ou un camarade de classe dégage beaucoup d’assurance et inspire la confiance, essayez de relever les patrons dans la manière dont il/elle se vêtit, et voyez si vous pouvez en dégager une formule qui vous conviendra à vous !


© 2019 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert