Des contributions sur plusieurs fronts

J’ai débuté des études en commerce, mais en 1969, j’ai découvert l’existence d’un tout nouveau programme de maîtrise en administration de la santé, et depuis ce jour je n’ai plus jamais remis ce choix en question. 

Bien sûr, l’éducation formelle vous permet d’obtenir un diplôme et vous ouvre des portes, mais ce n’est qu’une base. Vous devez ensuite bâtir sur cette fondation à partir de vos expériences, de vos succès, mais surtout, de vos échecs. En fait, si vous ne faites jamais d’erreurs, c’est probablement que vous n’avez pas accompli grand-chose.

J’ai accompli mes 10 premières années de carrière avec beaucoup de satisfaction à l’Hôpital général d’Ottawa, après quoi je suis devenue chef de la direction de ce qui était alors devenu l’Hôpital de Hull. Cependant ma contribution se limitait à une seule ville, et à un seul hôpital. Je savais néanmoins que je voulais contribuer à plus grande échelle. J’ai alors j’ai accepté un emploi subalterne au gouvernement dans le domaine de la santé autochtone .  

J’ai rapidement constaté à quel point les services aux autochtones étaient déficients à certains endroits. Cela m’a incité à développer une vision véritablement nationale. Il ne faut pas limiter notre perspective ou notre mandat. Il faut au contraire prendre en considération tous les points de vue, même si parfois certains sont divergents. Le respect et la collaboration constituent la clé, particulièrement si l’on veut aborder les défis complexes des politiques publiques d’aujourd’hui. 

Cette approche m’a beaucoup servie dans mon rôle de sous-ministre déléguée, puis de sous-ministre auprès des communautés des langues minoritaires dans l’ensemble du pays, avec comme résultat la prospérité des organisations qui peuvent continuer aujourd’hui à faire une différence dans leur milieu. Je suis extrêmement fière de ces réalisations et je pense que c’est la principale raison pour laquelle on m’a remis l’Ordre du Canada en 2016. 

Je me sens à la fois humble et reconnaissante d’avoir obtenu cette distinction prestigieuse. Je n’avais jusqu’alors jamais réalisé que ma contribution s’étendait sur plus de 30 ans! C’est un peu comme les intérêts composés: qu’importe si la contribution de départ est minime, la détermination, la persévérance et la confiance font en sorte que votre contribution finira par être appréciée comme jamais vous n’auriez pu l’imaginer.