Alors que la pandémie de la COVID-19 s’est propagée dans le monde au cours des derniers mois, le marché boursier a chuté encore plus bas, causant des ravages pour les investisseurs et les planificateurs financiers. Pendant cette situation inédite, une équipe d’étudiants de l’École de Telfer a affronté 37 équipes provenant de 20 universités et collèges différents sur la scène internationale dans le cadre d’un concours sur l’investissement. 

Commandité par le Vanguard Group, une société de gestion de placements située dans l’état de la Pennsylvanie, et organisé par l’école de commerce Fox School of Business de l’université Temple, le concours annuel des fonds négociés en bourse (FNB) implique que des équipes de quatre étudiants gère un portefeuille de 1 million $ pendant trois mois. Ils ont fait l’analyse des FNB d’un point de vue fondamental et technique, évalué les risques, effectué une analyse à l’aide des tendances micro et macroéconomiques et ont développé une stratégie sur de nouveaux FNB chez Vanguard. Les 15 finalistes ont été choisis selon le rendement global de leur portefeuille. Étant donné les circonstances exceptionnelles de cette année, chaque équipe a dû présenter leur stratégie de placement en ligne devant un jury composé  des représentants de Vanguard et Temple, qui a choisi les deux meilleures équipes, une pour chaque division représentée (premier cycle et cycle supérieur). 

Quatre étudiants ont représenté l’université d’Ottawa lors du concours, dont young woman in videoconference with 3 colleagues trois étudiants de Telfer: Anh Nguyen Nguyen (Finance), Abdul Shunbuli (Finance), Daniel Tian (B.Com­./J.D.) et Jad Izgua (Mathématiques financières et économie). L’équipe remporta la compétition dans la division du premier cycle.

«Nous avons eu plusieurs jours d’incertitude, car nous avions peur que le marché parte en vrille. Alors, il fallait surveiller le marché et regarder les nouvelles régulièrement », nous a partagé Anh. «C’était une source d’émotions. On panique lorsque le marché baisse, on se précipite à vendre et on finit par acheter trop cher et vendre à bas prix, mais on a eu de bons moments à mesure que notre portefeuille s'épaississait plus que nous avions prévu . 

Le marché étant très instable, l’équipe d’uOttawa a parfois priorisé la patience, mais cela impliquait de devoir subir de grosses pertes. « Une fois, avant la fin de semaine, nous avons oublié de liquider et lundi on avait subi une perte de 8 % », se rappelait Anh. Synchroniser le marché était incroyablement difficile. Même si nos anticipations pour l’évolution/mouvement du marché étaient bonnes, il a parfois pris du temps pour que le marché se rétablisse.»

Dans l'ensemble, Anh et son équipe ont aimé le concours de trois mois et y ont personnellement développé de nouvelles connaissances . « Non seulement avons nous beaucoup appris sur la gestion et la stratégie de négociation/commerciale des FNB, nous avons aussi appris que s’engager émotionnellement peut détruire un portefeuille et que les nouvelles ont un grand impact sur le mouvement des actions. Les bons résultats qui en découlent peuvent ne pas faire monter les actions si les gens ont déjà commencé à anticiper», a ajouté Anh.

Félicitations aux grands gagnants du concours des FNB de Vanguard 2020 et d’avoir représenté la communauté de Telfer au niveau international !