Skip to main content

Doctorant à l’honneur – Peyman Varshoei

Peyman Varshoei

Peyman Varshoei s’est inscrit au programme de doctorat en gestion à Telfer en 2017, après avoir obtenu une maîtrise en génie des systèmes socio-économiques. Il se spécialise en systèmes de santé sous la direction des professeurs Jonathan Patrick et Onur Ozturk. Nous l’avons rencontré pour en apprendre davantage au sujet de ses travaux de recherche sur les problèmes de planification de rendez-vous dans les systèmes de santé.

Pourquoi avez-vous choisi d’étudier les systèmes de santé?

J’ai choisi de faire un doctorat en gestion (systèmes de santé) parce qu’il existe, en recherche, de nombreuses possibilités de contribuer à améliorer le système de santé canadien. Grâce à mes diplômes en génie des systèmes et en génie industriel, j’ai perfectionné des techniques d’analytique avancée qui m’ont donné les moyens de travailler sur des problèmes complexes en analytique des soins de santé, en particulier en ce qui concerne l’ordonnancement des patientes et patients et des ressources.

Sur quoi porte votre recherche et comment contribuera-t-elle au domaine?

Ma recherche porte sur les problèmes de planification de rendez-vous dans le secteur des soins de santé, notamment lors de l’admission des patientes et patients et de l’aménagement de l’horaire et du parcours du personnel infirmier à domicile. Dans ma première étude, je propose une politique d’ordonnancement en vue d’aider les hôpitaux à offrir et à conserver une certaine souplesse pendant les vagues pandémiques. Je contribue ainsi au domaine en explorant des façons de mieux récupérer d’une vague pandémique en évitant les retards dans les interventions chirurgicales non urgentes qui ont été reportées lors des vagues initiales. Je propose également de nouvelles méthodes pour régler des problèmes complexes et peu étudiés d’aménagement d’horaire et de parcours pour les soins à domicile.

Vous avez récemment présenté vos travaux lors du congrès de la Société canadienne de recherche opérationnelle (SCRO). Quelles en sont les grandes lignes?

J’ai présenté mon premier chapitre, qui porte sur une politique de prise de rendez-vous d’admission souple, au congrès de la SCRO en 2021. J’ai démontré comment il était possible pour les hôpitaux de planifier des interventions chirurgicales non urgentes en temps de pandémie d’une façon qui à la fois maximise les admissions et offre la flexibilité de rendre des lits disponibles rapidement aux patientes et patients touchés directement par la pandémie en cas d’augmentation des cas.

Quelles seront les retombées de votre recherche sur les soins de santé au Canada?

Les résultats de mes premiers travaux de recherche donnent aux décisionnaires et aux gestionnaires d’hôpitaux des moyens d’éviter des annulations massives d’admissions non urgentes pendant une pandémie. Les résultats de mes seconds travaux de recherche leur fournissent des outils pour améliorer l’efficacité de la pratique de soins de santé à domicile ainsi que la satisfaction de la patientèle quant aux soins reçus.

Par Rania Nasrallah-Massaad