Skip to main content

La mission, ciment de l’entreprise familiale

Deux bulles de texte et une ampoule sur un arrière-plan bleu

Partenaire stratégique de l’Institut de l’héritage des entreprises familiales de Telfer, la Fondation des entreprises familiales (FEF) jette un nouvel éclairage sur l’importance de la mission, de la communication et de l’apprentissage au sein d’une entreprise familiale dans un nouveau rapport intitulé Alchemy and the Family Enterprise (en anglais seulement).

Selon ce qui ressort de l’outil d’évaluation de la FEF, appelé Family Learning Discovery, la définition et la communication d’une mission commune facilite la transition intergénérationnelle au sein d’une entreprise familiale. Le rapport issu des données de cet outil renferme une mine d’informations et de conseils pour assurer la prospérité et la pérennité des entreprises familiales.

Se donner une mission

La relève est au cœur des préoccupations de nombreuses familles propriétaires d’entreprises. Pour préparer une transition tout en douceur, elles ont intérêt à se doter d’une mission commune.Loupe sur cercle de couleur sarcelle

Selon la définition de la FEF, une mission familiale est « une idée générale de ce que la famille veut accomplir, la contribution qu’elle souhaite apporter au monde par l’intermédiaire de son entreprise ». Une mission inspirante et communiquée efficacement est un gage de réussite durable.

Les mécanismes de gouvernance comme les réunions familiales, conseils consultatifs ou conventions d’actionnaires offrent un terreau fertile pour définir, formuler et préciser la mission de l’entreprise. Des utilisatrices et utilisateurs de l’outil d’évaluation de la FEF, 43 % estiment avoir bien véhiculé leur mission et affirment que les membres de la famille y voient une avenue prometteuse.

Pour que la mission transcende les générations, plusieurs facteurs sont essentiels :

  • Intégrer la mission à l’histoire familiale, qui se transmettra de génération en génération;
  • Convier les membres de la famille à des rencontres où chacune et chacun peut donner son avis et écouter ceux des autres;
  • Organiser des activités d’apprentissage afin de définir et de communiquer la vision;
  • Mettre en place des processus qui assurent la bonne gouvernance et favorisent la cohésion familiale;
  • Tenir fréquemment des réunions familiales pour aborder et résoudre les problèmes relationnels.

Le professeur Peter Jaskiewicz, directeur de l’Institut de l’héritage des entreprises familiales et collaborateur à la rédaction du rapport, abonde dans le même sens, mais fait remarquer que l’adoption d’une mission n’est pas toujours une mince affaire : « La plupart des entreprises familiales affirment avoir une mission, mais quand on pose la question aux membres de la famille, bien souvent, chacun y va de sa définition; ils parlent d’objectifs, de motivations, du caractère familial, mais peuvent rarement énoncer une mission centrale et cohérente. »

Selon le professeur, la définition de la mission passe d’abord par l’établissement de valeurs partagées. « J’aimerais que les familles commencent par réfléchir à leurs valeurs communes, car elles forment les assises de l’entreprise, dit-il. C’est à partir de ces valeurs qu’on peut énoncer une mission. »

Maîtriser la communication

Une fois la mission énoncée, il importe de la transmettre efficacement et d’en parler fréquemment.

Comme on dit, la communication va dans les deux sens. Elle se fonde sur le dialogue et Deux bulles de texte sur un cercle de couleur sarcellel’écoute, plus précisément l’écoute empathique, essentielle pour nouer des liens de collaboration, prévenir les conflits et résoudre les différends.

Selon le rapport de la FEF, il faut s’efforcer de comprendre les différentes personnalités et les styles de conflit, de normaliser les conflits et d’entendre les besoins de chaque membre de la famille pour régler les différends dans de saines conditions.

Les personnes ayant utilisé l’outil d’évaluation disent que la capacité d’écoute au sein de la famille est moyenne ou bonne; très peu d’entre elles (moins du tiers) ont une opinion positive des aptitudes pour la communication dans leur clan. De toute évidence, il y a du chemin à faire pour améliorer la communication. Le meilleur moyen, c’est de développer les compétences générales, en les associant à des indicateurs de rendement clé (IRC).

Logo de Family Enterprise FoundationConsultez le rapport complet de la Fondation des entreprises familiales (en anglais seulement).

Miser sur l’apprentissage

Le rapport met aussi en valeur l’apprentissage dans l’entreprise familiale, soulignant que la transmission du savoir et des pratiques exemplaires favorise la gestion efficace de la passation du flambeau.

De plus, la désignation d’une ambassadrice ou d’un ambassadeur de l’apprentissage peut stimuler la participation aux activités d’apprentissage proposées. Cette personne sera responsable d’élaborer la stratégie d’apprentissage en fonction de la mission et des objectifs de l’entreprise familiale. Cette stratégie peut renforcer la cohésion de la famille et le soutien entre ses membres.

Voici quelques recommandations tirées du rapport Cahier de notes et crayon sur cercle de couleur sarcelle:

  • Au début de votre parcours d’apprentissage, proposez des activités de courte durée et amusantes.
  • « Sans l’apprentissage, l’entrepreneuriat n’est qu’un passe-temps ». L’apprentissage ne se limite pas au développement du sens des affaires et des compétences financières.
  • Les activités d’apprentissage en famille consolident la mission et les valeurs familiales.

Soucieux de soutenir la nouvelle génération et de lui donner les moyens de réussir, l’Institut de l’héritage des entreprises familiales de Telfer aide les familles à mieux apprendre, écouter et communiquer. « À l’Institut, nous faisons la promotion de l’apprentissage au sein des familles, résume le professeur Jaskiewicz. C’est un bon moyen d’établir des valeurs et une mission communes, et d’améliorer la communication. Sans ces atouts, les membres vont dans des directions opposées et ne forment pas une équipe soudée, de sorte qu’ils ne peuvent se réaliser pleinement. Pour nous, la famille est une force motrice œuvrant pour le bien des communautés, du pays et de la société. C’est pourquoi nous travaillons avec les entreprises familiales à améliorer leurs processus et à catalyser leur énergie pour que tous leurs membres avancent ensemble. »

L’Institut de l’héritage des entreprises familiales favorise le transfert des connaissances par la formation et l’enseignement, la recherche de pointe, la transmission des pratiques exemplaires et la création d’un climat propice à l’écoute et à la confiance mutuelle. Découvrez ce que l’Institut peut faire pour vous!

Au sujet de l'auteur

En tant que conseillère en mobilisation des connaissances et communications, Mireille transforme les concepts et les impacts de la recherche de l'École de gestion Telfer de manière à rejoindre un large éventail de publics et rehausser l'image et la réputation de l'école.<br/><br/>As Knowledge Mobilization and Communications Advisor, Mireille translates Telfer researchers interests and impacts in a clear and engaging manner in order to reach a range of audiences and enhance the School’s image and reputation.

Profile Photo of Mireille Brownhill