Passer au contenu principal
 
 
 
 

Andrea Ghazzawi a commencé ses études doctorales en gestion en 2016 à l’École de gestion Andrea Ghazzawi Telfer où elle a aussi décroché une maîtrise ès sciences en systèmes de santé en 2012. Avant de se lancer dans son doctorat, elle a occupé un poste d’enseignement à temps partiel à l’École des sciences de la santé et d’études communautaires de l’Algonquin College. Les travaux d’Andrea Ghazzawi, dirigés par le professeur Craig Kuziemsky, visent à orienter la transformation du système de santé en se fondant sur la pédiatrie sociale – une approche axée sur la dimension sociale pensée tout spécialement pour les enfants vulnérables et leurs familles.

Pourquoi avez-vous choisi d’étudier les systèmes de santé? Votre choix a-t-il été motivé par des raisons personnelles?

J’ai choisi ce champ de recherche, car le sujet m’intéresse depuis toute petite : j’ai en effet pu faire l’expérience moi-même de certains dysfonctionnements du système lorsqu’il a fallu prendre soin de ma grand-mère. J’espère donc que ma recherche fera avancer les choses, notamment pour les populations vulnérables, à savoir les enfants et les personnes âgées ainsi que les personnes victimes d’inégalités socioéconomiques.

Sur quoi porte votre recherche et comment contribuera-t-elle au domaine?

Ma recherche doctorale s’intéresse aux configurations spatiales multidimensionnelles – physique, sociale et collaborative – d’un centre de pédiatrie sociale du point de vue de l’enfant, et à la façon dont ces configurations favorisent le soutien social. L’originalité de mon projet réside dans l’association de l’organisation spatiale et des théories systémiques. En somme, ma recherche permettra de mieux comprendre les interactions de l’enfant avec les différentes configurations spatiales, et donc d’aider à optimiser les soins de santé en vue de réduire les obstacles et d’optimiser l’accès aux soins et leurs bénéfices.

Parlez-nous d’un des plus récents faits saillants de votre recherche.

Ce n’est pas tout à fait en lien avec ma thèse, mais j’ai dernièrement collaboré à une revue exploratoire des études sur l’hypoglycémie néonatale, acceptée pour publication par le périodique médical BMJ Open. Cette étude a permis notamment d’identifier les éléments orientant le diagnostic et le traitement de l’hypoglycémie néonatale et, plus largement, d’identifier les lacunes dans la littérature scientifique en vue de guider les politiques et les procédures en la matière.

Quelles seront les retombées de votre recherche sur les systèmes de santé canadiens?

Mes recherches mettent en valeur le rôle primordial d’une approche personnalisée et sociale, conçue pour réduire les obstacles structurels et sociaux du système pour les populations vulnérables, et soutenant une vision équitable, accessible et centré sur les bénéficiaires. Les résultats de mes travaux pourront servir de base à la transformation du système de santé, notamment dans les soins de santé primaires au Canada.

Par Rania Nasrallah-Massaad


© 2022 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert