L'article suivant a été écrit par un membre de notre communauté étudiante. Les points de vue et opinions exprimés dans ce blog sont ceux des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de l'École de gestion Telfer. Pour plus d'informations ou pour signaler un contenu inapproprié, veuillez nous contacter.


Beaucoup d’étudiants au premier cycle ne savent pas exactement ce qu’ils désirent obtenir de leur diplôme en gestion, malgré leur intérêt pour le domaine. Cela a été la même chose pour moi lors de ma première année. En ce qui me concerne, faire un stage dès le début m’a permis de mieux comprendre le monde des affaires dans lequel je me lançais et de me faire une idée plus précise de mon plan de carrière.

Alors, comment ai-je réussi à obtenir un stage lors de ma première année universitaire? Je crois que c’est grâce à un mélange d’initiative et de chance. Voici les trois principaux facteurs qui, selon moi, m’ont permis d’obtenir un stage en début de bac :
 

1. S’instruire

Avant même de commencer ma première session, je savais que je voulais profiter au maximum de mon expérience à l’École de gestion Telfer. Je pouvais y parvenir de différentes manières, que ce soit en utilisant les ressources de l'école pour des projets liés à l'entrepreneuriat ou en recherchant de nouvelles opportunités, telles que l'obtention d'un emploi bien rémunéré.

J’avais déjà suivi des cours sur le commerce au secondaire, mais j’ai aussi lu des livres sur le sujet et sur la psychologie humaine. Ces connaissances m'ont donné confiance pour le moment où je commencerais à rencontrer des gens à l'université et dans le monde des affaires.

2. S’impliquer

Lors de mon premier trimestre, à la recherche de possibilités, je me suis tourné vers les clubs étudiants de Telfer. Lors d’un événement de réseautage, j’ai rencontré le président du Club des entrepreneurs (TECDE) de l’époque, Ned Tighe, et la vice-présidente du marketing, Aveen Habib et ils m’ont présenté le club. J’ai ensuite eu la chance d’être choisi comme leur représentant de première année dans l’équipe de direction du club. 

En rejoignant TECDE, j’ai pu mieux comprendre la totalité des événements ouverts aux étudiants à Telfer, et me rapprocher d’étudiants plus expérimentés que moi. Je pense que cela a également joué un rôle important dans l'établissement de ma crédibilité lorsque j'ai postulé pour un emploi par la suite.

3. Réseauter

Daniel Folz at Klipfolio's office Tout au long de l'année scolaire, j’ai fait du réseautage. J’ai eu la chance de rencontrer de nouvelles personnes lors de plusieurs événements au courant de l’année scolaire, notamment aux salons de l’emploi de l’école, aux ateliers du Centre des Carrières de Telfer et aux événements organisés par les clubs, comme des visites de bureaux au centre-ville. 

C’est lors d’une visite chez Klipfolio, une entreprise de technologie située à Ottawa, que j’ai rencontré Robert Shapiro, leur gestionnaire des ressources humaines. À la fin de la visite, je lui ai demandé s’il voulait bien me rencontrer pour un café, et il a accepté. J’étais vraiment content qu’il accepte de me parler de lui et de la compagnie. Il m'a rapidement parlé d'une ouverture qui n'avait pas encore été publiée sur leur site web. Après avoir préparé un projet d’analyse de données, j’ai obtenu une entrevue et j’ai obtenu ce que je désirais : un poste de stagiaire.

 

Alors, voilà ma recette : si tu t'instruis à l'avance, que tu t'impliques à l'université et que tu profites des possibilités de réseautage, tu pourrais toi aussi être sur le point d'obtenir un poste de stagiaire. Ces démarches te donneront une chance et un avantage lors de déterminer le parcours professionnel que tu désires.