Passer au contenu principal
 
 
 
 
 |  Catégorie : ImpactTelfer

Dans le cadre du Gala de l’excellence 2019 de l’École de gestion Telfer, cinq diplômés remarquables recevront les médailles Trudeau, le prix Jeune Phénix et le prix Philos du doyen pour leurs contributions exceptionnelles au monde des affaires, aux soins de santé, à leur collectivité et à leur alma mater. Le gala, qui aura lieu au Centre Shaw le samedi 19 octobre 2019, est également l’occasion de célébrer collectivement l’École de gestion Telfer et de souligner l’anniversaire de la remise des diplômes des promotions de 1969, de 1979, de 1994 et de 2009.

Médailles Trudeau

Luc Fortin, B.Com. 1990

M’inscrire au programme de Sciences Commerciales à l’Université d’Ottawa a été une décision de dernière minute, mais une décision que je n’ai jamais regrettée! L’École de gestion Telfer m’a permis d’acquérir les habiletés fondamentales dont j’avais besoin. Plus encore, l’École m’a ouvert au monde de la finance. Pour moi, la meilleure façon d’atteindre le succès est de favoriser la collaboration, d’être éternellement optimiste et d’aider les gens à réaliser leur plein potentiel. Lorsque vous appuyez sur les forces d’une organisation et les compétences cumulées de tous les membres de l’équipe, ça peut créer une dynamique d’équipe extrêmement puissante!

Marc Y. Tassé, MBA 1997 

Mon parcours à Telfer a débuté en 1986. Il est 33 ans plus tard, j’y suis toujours et j’en suis très heureux. J’ai passé ma vie professionnelle à travailler comme juricomptable, à lutter contre la fraude, la corruption et le blanchiment d’argent. Mon quotidien n’est pas de tout repos. L’optimisme, je le trouve dans ma vie à l’université, particulièrement lorsque je vois la nouvelle génération d’étudiants, qui rejette massivement les comportements non éthiques. Les valeurs principales que doivent adopter les entreprises à notre époque sont l’intégrité, l’éthique et la transparence. Telfer prône ces valeurs, et j’ai confiance que mes étudiants se souviendront des réflexions que je partage avec eux et qu’ils les mettront en pratique. C’est pour moi une excellente raison de célébrer. 

Mari Teitelbaum, MGSS 2010

Ingénieure en électricité de formation, j’ai passé 15 excellentes années dans le domaine de la haute technologie. J’appréciais mon travail, mais j’ai eu besoin de donner plus de sens à ma vie professionnelle. Un ami m’a recommandé le programme MGSS de Telfer. C’était exactement ce qu’il me fallait. Le fait qu’il y a tant de travail à faire pour que notre système de santé soit réellement axé sur le patient est une grande source de motivation pour moi. Je crois que l’innovation et la technologie sont essentiels pour assurer cette transformation. Pour y parvenir, il faut des gens qui atteignent leur plein potentiel. C’est extraordinaire de voir œuvrer ces gens totalement engagés, intelligents et déterminés. 

Prix Jeune Phénix

Derek Ricci, B.COM. 2002

Pour moi, il n’y a pas de recette pour réussir. Il n’y a pas de raccourci. Il faut travailler fort. L’École Telfer m’a enseigné l’importance du travail d’équipe. Ceci m’a aidé dans absolument tout ce que j’ai entrepris depuis, que ce soit obtenir mon diplôme à l’école de droit, devenir en six ans un partenaire à part entière d’une entreprise, négocier un règlement de 500 millions de dollars dans le cadre d’un conflit légal et rejoindre un réseau mondial de spécialistes de la lutte contre la fraude. J’ai le privilège de travailler avec un groupe de gens exceptionnels et extrêmement doués. Je partage ce prix avec eux. Dans notre cabinet, le travail est plus important que l’accomplissement individuel.

Prix Philos du doyen

Bernard Raymond B.Com. 1981

Je suis natif d’un petit village en Abitibi-Témiscamingue, où les mots « communauté » et « entraide » prenaient tout leur sens. L’éducation ayant toujours été l’une de mes priorités, j’ai été membre du conseil d’administration de l’école Montessori d’Aylmer et de l’Académie Jeanne d’Arc d’Ottawa, le président des dons majeurs pour l’Université du Québec, fait un don pour les bourses d’admissions de l’École de gestion Telfer en plus d’avoir participé au programme de mentorat. Inspiré par mon fils, Alexandre, qui vit avec une déficience intellectuelle, je suis fier d’avoir créé ma propre fondation pour venir en aide aux personnes vivant avec des déficiences intellectuelles et à leurs familles. Par le biais de cette fondation, mon souhait est d’assurer la perpétuité d’une tradition de dons et de partage.

Cliquez ici pour obtenir de plus amples renseignements et pour confirmer votre présence au Gala de l’excellence.


© 2019 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert