Skip to main content

Les « modèles mentaux partagés » améliorent-ils la prise de décisions et la planification dans les équipes de soins de santé?

 

Le travail d’équipe est aujourd’hui reconnu comme un élément clé de l’amélioration des services. Dans le secteur de la santé et des services sociaux, il est commun de voir collaborer personnel infirmier, médecins, travailleuses et travailleurs sociaux et autres thérapeutes. C’est ainsi qu’ils optimisent l’expérience des patients et de leur famille. Si la diversité des membres d’une équipe améliore la prise de décisions et la résolution de problèmes, les malentendus et l’inefficacité peuvent avoir des effets négatifs sur les patients.

Les « modèles mentaux partagés » aident les équipes à comprendre les tâches et objectifs communs en plus de bien définir les rôles de chacun, de réduire les risques d’erreur et d’améliorer l’expérience des usagers. Même si la collaboration interprofessionnelle est encouragée et de plus en plus répandue dans le milieu de la santé, on ne connaît toujours pas la mesure dans laquelle les équipes utilisent les modèles mentaux partagés pour améliorer la prise de décisions et la planification des services. Par ailleurs, on ne sait pas exactement en quoi la structure d’une organisation, sa stratégie, sa gouvernance et son financement influent sur l’utilisation de ces modèles.

En faisant mieux connaître les avantages des modèles mentaux partagés pour le travail d’équipe et le processus décisionnel, de même que les paramètres organisationnels qui en favorisent l’utilisation, il sera possible d’appliquer ces modèles à plus grande échelle et d’améliorer le travail d’équipe et les services offerts.

Sur quoi porte la recherche?

La professeure Agnes Grudniewicz a reçu du Conseil de recherches en sciences humaines une subvention de développement Savoir afin d’étudier la mesure dans laquelle les équipes interprofessionnelles utilisent les modèles mentaux partagés et l’incidence de la structure d’une organisation sur cette utilisation. Dans sa recherche, elle comparera deux milieux de soins primaires, soit un centre de santé communautaire et une équipe de santé familiale. Ces deux milieux n’ont pas les mêmes stratégies, la même gouvernance, ni le même mode de rémunération des médecins.

Titre du projet: Exploring the Relationship between Organizational Structures and Shared Mental Models in Inter­Professional Teams: A Convergent Mixed Methods Study

À qui profitera cette recherche?

Cette recherche offrira aux chercheurs de l’information théorique et méthodologique sur les modèles mentaux partagés qui sera applicable tant au domaine de la santé qu’à d’autres secteurs. Elle nous éclairera quant au lien entre les structures organisationnelles et les modèles mentaux partagés dans le cadre d’une collaboration interprofessionnelle. Enfin, elle mènera à des recommandations pratiques à l’intention des décideurs politiques, gestionnaires et professionnels sur l’amélioration du travail d’équipe et, par le fait même, de l’expérience du personnel comme de la clientèle.


Renseignez-vous sur les subventions de développement Savoir du Conseil de recherches en sciences humaines.

 

Au sujet de l'auteur

Rania Nasrallah a rejoint le bureau de recherche Telfer en 2019. Elle a obtenu son doctorat en médecine à l'Université d'Ottawa et apporte à ce rôle plus de deux décennies d'expérience en recherche. Rania participe à tous les aspects du mandat du Bureau de la recherche et est responsable de fournir un large éventail de services aux membres du corps professoral et aux étudiants de recherche de deuxième et troisième cycle. Elle gère les subventions internes et les bourses d'études, et participe à la stratégie de communication de la recherche. Elle fournit également un soutien aux chercheurs avant l'attribution des subventions afin de maximiser le succès du financement au niveau national et international. En outre, elle travaille en étroite collaboration avec le Vice-doyen à la recherche pour élaborer et mettre en œuvre des stratégies visant à améliorer le financement et la vélocité de la recherche à Telfer, conformément à notre vision pour créer un meilleur Canada et un meilleur monde pour tous.<br/><br/>Rania Nasrallah joined the Telfer Research Office in 2019. She completed her PhD in Medicine at the University of Ottawa and brings over two decades of research experience to this role. Rania is involved in all aspects of the mandate of the Research Office and is responsible for providing a wide range of services to faculty members and research based graduate students. She manages internal grants, student awards, and participates in the research communication strategy. She also provides pre-award support to researchers to optimize funding success nationally and internationally. In addition she works closely with the Vice Dean Research to develop and implement strategies to enhance research funding and intensity at Telfer following our vision to create a better Canada and a better world for all.

Profile Photo of Rania Nasrallah