Passer au contenu principal
 
 
 
 
 |  Étiquettes : entrepreneurship, family

Les familles ne sont pas toutes les mêmes

Les entreprises familiales sont le pilier de toutes les économies du monde, y compris celle du Canada. Mais sont-elles toutes pareilles? L’organisation d’une famille, ses centres d’intérêt et la façon dont elle cherche à atteindre ses objectifs sont des éléments qui évoluent rapidement. De nos jours, les familles sont plus variées que jamais; elles sont moins nombreuses qu’auparavant, et leurs membres sont plus dispersés géographiquement. Il ne s’agit plus du modèle classique du couple marié vivant avec ses deux enfants.

« Les praticiens et les chercheurs ont constaté que les différences entre les entreprises familiales étaient attribuables aux familles qui les dirigent, explique le professeur Peter Jaskiewicz. Mais ces familles vivent-elles toutes leurs expériences entrepreneuriales de la même façon? Nous en savons très peu sur la façon dont les structures familiales non traditionnelles gèrent l’entreprise familiale, sur les moteurs de leur succès et les motifs de leurs échecs. »

Sur quoi porte le projet de recherche?

Les professeurs Peter Jaskiewicz et Sandra Schillo (École de gestion Telfer de l’Université d’Ottawa) ainsi que le professeur James Combs (Université de Floride centrale) étudieront en quoi ces différences, s’il y a lieu, ont une incidence sur la croissance, le rendement et la survie des entreprises familiales dans le cadre d’un projet intitulé A family-based theory of the family firm (Une théorie de l’entreprise familiale axée sur la famille). L’équipe est bénéficiaire d’une subvention Savoir du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH).

Infographiques Qui bénéficiera de la recherche?

En comprenant mieux les principales différences familiales et les processus par lesquels la singularité d’une famille façonne l’entreprise, les chercheurs offriront une nouvelle perspective précieuse :

  • aux praticiens qui travaillent avec des entreprises familiales et les conseillent;
  • aux décideurs chargés de l’élaboration de politiques publiques.

L’équipe espère que les résultats de recherche contribueront à renforcer l’entrepreneuriat ainsi que le rendement et la longévité des entreprises familiales, qui sont essentielles à une économie saine et à la prospérité du pays.

« Notre programme de recherche a le potentiel de générer un savoir qui aidera les praticiens dans la gestion de la relation entre la famille et l’entreprise, et aidera les décideurs à réévaluer la façon dont les familles effectuent les transitions et la manière d’aborder les changements sociaux, afin d’éviter de nuire à 60 % des entreprises du pays », ajoute le professeur Jaskiewicz.

Pour aider les entreprises familiales et les familles entrepreneures à Ottawa, les chercheurs :

  • tiendront un atelier avec des praticiens et des responsables de politiques;
  • présenteront une liste de recommandations stratégiques au ministre fédéral de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique ainsi qu’à la ministre fédérale de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le projet et sur les activités à venir menées dans le cadre de l’initiative sur les entreprises familiales.


L’École de gestion Telfer vise à mener des recherches de pointe sur une variété de thèmes dans le domaine de la gestion. Alors que le corps professoral continue de favoriser l’excellence en recherche, la communauté de l’École Telfer et ses partenaires profitent du rayonnement d’un précieux savoir. Au cours des prochaines semaines, nous présenterons les huit projets de recherche qui ont reçu une prestigieuse subvention Savoir du CRSH en 2018. Cliquez ici pour en savoir plus sur le processus de demande d’une subvention Savoir du CRSH.


© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert