L'article suivant a été écrit par un membre de notre communauté étudiante. Les points de vue et opinions exprimés dans ce blog sont ceux des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de l'École de gestion Telfer. Pour plus d'informations ou pour signaler un contenu inapproprié, veuillez nous contacter.


La décision de faire ou pas des études en commerce peut être difficile à prendre pour un diplômé du secondaire ou un passionné d’affaires qui aspire à lancer sa propre entreprise. Et cela, c’est sans compter l’influence des nombreux récits populaires de décrocheurs universitaires qui ont fini par devenir des magnats du monde des affaires.

Tu te demandes peut-être s’il vaut la peine d’aller à l’école de commerce avant de te lancer en affaire à ton compte.

Eh bien, moi, je peux te dire qu'y faire des études m’a effectivement aidé à lancer ma propre entreprise.

En 2019, après avoir été pigiste et consultant pendant des années, j’ai fondé à Ottawa une agence de marketing numérique que j’ai appelée myMarketing.io. Je lui ai donné pour mission d’offrir un service marketing numérique de grande qualité à prix abordable aux entreprises en démarrage et aux PME.

Je l’ai en fait lancée tandis que je faisais mes études. Aujourd’hui, six mois plus tard, myMarketing est une équipe de trois personnes qui a déjà une bonne clientèle. Bien que d’autres facteurs aient joué un rôle dans le succès de l’entreprise, comme notre expérience professionnelle à tous, un réseau solide et des ressources suffisantes, la fréquentation d’une école de commerce a sans aucun doute été très utile dans mon cas.

Voici les 10 principales façons dont l’école de commerce m’a aidé à démarrer mon entreprise :

1. Réseau de connexions étendu

Le plus grand avantage que peut apporter une école de commerce est son réseau de contacts étendu. En gestion d’entreprise, le réseautage est l’une des clés du succès. Il peut même arriver qu’une seule relation précieuse fasse toute la différence entre la faillite et la prospérité.

Trois étudiants assis sur un banc La fréquentation d’une école de gestion permet donc de se bâtir un réseau et d’établir des liens avec des personnes aux vues similaires, qui ont des intérêts commerciaux semblables. De telles relations peuvent être autant de passerelles vers des occasions d’affaires lucratives pour l’entreprise future. Elles sont un atout pour le reste d’une carrière. C’est peut-être difficile à imaginer, mais une relation établie à l’université peut devenir plus tard un client, un partenaire, un collègue, un mentor ou un investisseur.

Voici un simple exemple qui remonte à l’époque où j’ai lancé ma propre entreprise. Quand j’ai commencé à chercher des employés pour ma nouvelle entreprise, les premières personnes à qui j’ai pensé ont été mes collègues d’université. Comme je les connaissais déjà et que j’avais déjà travaillé avec eux, j’ai pu embaucher des personnes dont le profil convenait le mieux à mon entreprise.

Quel que soit le secteur d’activité, il faut absolument pouvoir compter sur des employés de qualité si l’on veut faire croître son entreprise. C’est en prenant le temps d’investir dans la création de réseaux qu’on parvient à trouver des candidats qualifiés. Il s’agit aussi d’une méthode très efficace pour découvrir la capacité de chacun à faire le travail.

2. Expérience coopérative précieuse

SAAS L’autre avantage des écoles de commerce tient à la possibilité qu’elles donnent de s’inscrire dans un programme travail-étude. Dans le cadre d’un tel programme, les entreprises embauchent des étudiants à titre temporaire en vertu d’une entente mutuellement avantageuse entre l’étudiant, l’employeur et l’établissement d’enseignement.

Les étudiants qui participent à des stages coopératifs dans des écoles de commerce acquièrent une expérience pratique précieuse. Il est, certes, important d’étudier et de suivre les cours, mais les programmes coopératifs aident énormément les gens à développer leurs compétences professionnelles. Ils leur permettent de « mettre un pied dans la porte » et de commencer leur carrière dans leur domaine d’études.

Mon expérience du programme coop m’a aidé à mieux définir mes intérêts, à acquérir des compétences dans mon domaine et, surtout, à établir de précieux liens d’affaires.

Découvrir ce qui m’intéressait : Mon expérience de stage coopératif m’a permis d’explorer davantage mes domaines d’intérêt et de découvrir lesquels m’intéressaient et lesquels n’étaient pas faits pour moi. Cela m’a aussi donné l’occasion de tester mes forces et mes faiblesses et de voir dans quels pans de mon domaine je pouvais exceller.

Développer mes compétences : Les cours de commerce portent surtout sur l’aspect théorique des affaires, mais le côté pratique fait défaut. Heureusement, le programme coopératif m’a permis d’aller chercher une expérience pratique grâce à laquelle j’ai pu aiguiser mes compétences et lancer mon entreprise.

Élargir mon réseau : Mon expérience de stage a joué un rôle déterminant dans l’orientation de ma carrière professionnelle. Les liens que j’ai établis dans le cadre de mes stages coopératifs sont encore très pertinents pour ma carrière aujourd’hui. Certains de mes contacts sont devenus des collègues, d’autres sont des clients et d’autres encore des promoteurs de mon entreprise.

Qu’on en soit conscient ou pas, une chose est certaine : tout programme coopératif qui procure une expérience professionnelle dans son domaine de prédilection joue un rôle très important dans une carrière.

3. Savoir-faire général en affaires

Beaucoup de jeunes entreprises échouent en raison du manque de connaissances professionnelles de base de leur fondateur. C’est là qu’une école de commerce peut faire une grande différence. Elles donnent l’occasion aux étudiants de comprendre le fonctionnement de base d’une entreprise en démarrage ainsi qu’un aperçu de chaque grand secteur d’activité.

Tout entrepreneur peut être appelé à assumer la responsabilité de nombreux volets de son entreprise. Il est donc essentiel, pour cette raison même, de comprendre les bases de chaque secteur d’activité, comme la gestion des finances, le suivi des opérations, la commercialisation des produits et les nombreuses autres tâches administratives générales. Les diplômés en administration des affaires ont beaucoup plus de chance de réussir dans la gestion des opérations que ceux qui n’ont pas suivi de formation théorique.

Il ne fait aucun doute que les connaissances générales en affaires que j’ai acquises au cours de mes études ont été d’une très grande valeur quand j’ai lancé mon entreprise. Bien que j’aie toujours été très intéressé par le marketing, mes études en commerce m’ont permis de me familiariser avec les activités quotidiennes essentielles de mon entreprise.

4. Compétences en communications et en présentation

Étudiant devant un écran de présentation Pour un propriétaire d’entreprise, la communication peut être une des clés du succès. Qu’il s’agisse de diriger des réunions ou de parler en public, il est très important d’avoir de solides compétences en communication et en présentation. Mieux l’on sait communiquer et plus grandes sont les chances que son message influence le public cible.

Pendant tes études en gestion des affaires, tu seras exposé à plusieurs pratiques de communication comme l’art de parler en public, les présentations formelles, le réseautage et ainsi de suite. Pour celles et ceux qui n’ont pas d’expérience ou qui ne sont pas à l’aise à communiquer ou à faire des présentations, la fréquentation d’une école de commerce est l’occasion d’acquérir la pratique tant nécessaire à l’amélioration de ces compétences.

Au cours de mes études, j’ai fait des dizaines de présentations et j’ai communiqué professionnellement avec des centaines de personnes. Cela m’a aidé à améliorer mes compétences de communicateur, notamment pour ce qui est du langage corporel, mais par-dessus tout, cela m’a aidé à gagner en confiance. En tant que propriétaire d’entreprise, je dois donner des exposés à de petits groupes et m’entretenir quotidiennement avec d’autres professionnels du milieu des affaires. Je peux vous dire en toute confiance que je ne serais pas aussi à l’aise ni aussi bien renseigné que je le suis maintenant si ce n’avait été de mes cours en gestion des affaires.

5. Inspiration et orientation

L’école de commerce que j’ai fréquentée m’a beaucoup inspiré et m’a orienté dans le lancement de mon entreprise. Pendant des études en gestion des affaires, on apprend à connaître de nombreux professeurs et collègues de classe qui peuvent se révéler autant de sources non négligeables d’inspiration en matière de perfectionnement professionnel.

Les conseils de mentors et les encouragements de pairs peuvent être un puissant catalyseur dans la vie d’un entrepreneur. Tous ces gens peuvent nous transmettre de précieux enseignements et nous donner une idée de ce qu’il convient de faire et de ne pas faire dans l’administration de sa propre entreprise.

Au cours de mes études, de nombreux étudiants et professeurs m’ont inspiré dans mon parcours, jusqu’à ce que j’en arrive à ce que je suis aujourd’hui. Qu’il s’agisse de professeurs devenus propriétaires d’entreprises prospères ou d’étudiants ayant une entreprise sur le côté, je ne crains pas d’affirmer que tous ces gens-là ont eu un impact sur mon entreprise.

6. Activités hors programme

Groupe d'étudiants dans un classe Une école de commerce permet d’aller au-delà des connaissances théoriques. Elle permet de découvrir d’autres domaines d’intérêt grâce aux activités hors programme, donc en dehors de la salle de classe. Ces activités aident à nouer plus de liens encore et à acquérir de nouvelles compétences ainsi qu’une plus grande expérience professionnelle.

L’adhésion à des clubs universitaires permet de travailler aux côtés d’autres étudiants pour atteindre un objectif commun. On y apprend à gérer ses responsabilités, à travailler en groupe et à acquérir de nombreuses autres compétences importantes qui s’avéreront utiles par la suite dans la direction de sa propre entreprise.

Personnellement, j’ai fait partie de l'Association Marketing de Telfer. Dans ce club, j’ai eu l’occasion de travailler à différents projets et d’établir ainsi des liens vraiment formidables. En plus de ces activités à l’École de gestion Telfer, j’ai pris part à différents concours qui m’ont permis d’acquérir de l’expérience en affaires et d’améliorer mon rendement professionnel global.

7. Accès aux ressources

La plupart des écoles de commerce offrent un soutien complémentaire pendant les études et après l’obtention du diplôme. La réussite d’une entreprise dépend de la qualité des ressources dont elle dispose et, pour un étudiant, une école de commerce donne accès à un grand nombre de ressources appréciables. De la recherche de mentors aux possibilités de financement, l’université donne accès à des ressources qui pourraient autrement être difficiles à trouver.

Pour lancer et faire croître une entreprise, il est important de pouvoir compter sur du financement. Heureusement, les écoles de commerce donnent accès à diverses subventions et possibilités de financement. Nombreuses sont celles qui administrent un fonds spécial pour les entrepreneurs en herbe et qui ont des réseaux solides permettant de présenter ses idées d’affaires à des investisseurs. Par exemple, afin de favoriser et de soutenir l’entrepreneuriat, le Carrefour de l’Université d’Ottawa a un programme de montée en puissance étalé sur quatre mois appelé le Garage Démarrage. La mission de ce programme est de fournir aux jeunes entrepreneurs le mentorat, l’environnement et le financement appropriés pour lancer une nouvelle entreprise.

L’École de gestion Telfer donne également accès à des entrepreneurs et à des mentors expérimentés. En entrepreneuriat, l’expérience est considérée comme l’un des atouts les plus importants. Trouver le bon mentor pour vous aider à mettre votre entreprise sur les rails est l’une des meilleures façons d’acquérir de l’expérience. Un mentor peut apporter les connaissances nécessaires à l’amélioration de la prise de décisions d’affaires et à l’augmentation des chances de réussite.

Pendant mes études, l’Université d’Ottawa m’a donné accès à de précieuses ressources comme un réseau solide de relations, des mentors, des bases de données et ainsi de suite. Ces ressources seront un atout pour mon entreprise pendant longtemps encore. J’ai déjà pu profiter des ressources offertes à l’université et j’ai l’intention de continuer à en tirer parti pour faire croître mon entreprise.

8. Esprit d’équipe et leadership

Étudiant qui fait une présentation Devenir un bon leader n’est pas facile; il faut posséder de l’expérience, des connaissances et tout un ensemble de qualités importantes. Cependant, une seule chose peut permettre à quiconque d’améliorer ses compétences en leadership : la pratique! À l’École de gestion Telfer, les étudiants ont l’occasion de mettre leurs compétences en pratique en participant à des projets d’équipe et à des présentations. Le fait de pouvoir évoluer au sein de nombreux groupes différents pendant ses études permet de développer et de perfectionner ses compétences globales en leadership.

En marge des études théoriques, la participation à des activités parascolaires peut permettre d’acquérir des compétences en leadership et d’améliorer sa capacité à travailler en équipe. Gérer les activités quotidiennes des clubs universitaires et travailler avec ses coéquipiers pour atteindre un objectif commun sont d’excellentes façons de développer ses capacités de leadership.

À Telfer, j’ai participé à de nombreuses activités qui exigeaient un travail d’équipe. Les précieuses leçons que j’ai tirées de ce mode de collaboration et du leadership démontré dans le cadre des études, du programme d’enseignement coopératif et des activités hors programme se sont transformées en autant de compétences précieuses pour ma carrière. Ce sont des compétences que j’utilise quotidiennement dans ma gestion et qui sont d’une valeur inestimable dans la réussite de mon entreprise.

9. Travailler sur son projet d’entreprise

Vue aérienne d'une personne travaillant sur un laptop - MyMarketing Les étudiants qui ont récemment lancé une entreprise ou qui aimeraient le faire pendant leurs études, peuvent demander à travailler sur leur projet dans le cadre de leurs études. Tu constateras que les mandats confiés dans de nombreux cours peuvent être pertinents à ton entreprise et tu pourras donc les reprendre à ton compte. L’occasion est excellente, car chacun a ainsi la possibilité de recevoir des commentaires pertinents de ses professeurs et d’appliquer les apprentissages théoriques à son entreprise.

Pendant mes études, certains de mes cours ont contribué à la réalisation du projet que j’avais en tête. Par exemple, certains des services qu’offre maintenant mon entreprise ont été envisagés dans mon cours «  Création d’une nouvelle entreprise ». On m’a aussi confié des projets qui m’ont permis de travailler au lancement de mon entreprise, comme le site Web myMarketing.io qui a été conçu dans le cadre d’un projet de mon cours « Les technologies de marketing numérique ».

10. Amélioration de la crédibilité

Il est indéniable qu’un dirigeant ou une dirigeante d’entreprise qui détient un diplôme d’une école de commerce confère davantage de crédibilité à sa firme. Tu sais déjà qu’un diplôme aide à trouver un emploi, mais tu ne te rends peut-être pas compte qu’un diplôme aide aussi le ou la propriétaire d’entreprise à attirer des clients, des investisseurs et des partenaires.

Pour le succès de l’entreprise, la crédibilité est primordiale et celle-ci dépend de l’acquisition de clients, de la confiance des investisseurs, de la confiance des fournisseurs, de la réputation de l’entreprise et de bien d’autres choses. Un étudiant qui réussit à se bâtir une solide réputation pendant ses études en administration des affaires aura probablement beaucoup plus de succès dans son entreprise.

Tout au long de mes études universitaires à l’École de gestion Telfer, j’ai travaillé fort pour essayer de me démarquer dans chacun de mes cours. Mon travail acharné m’a permis de terminer mon programme avec l’une des meilleures notes de ma cohorte. Ce faisant, j’ai prouvé que j’étais crédible au sein de mon réseau. La crédibilité que j’ai acquise à l’école de commerce sera un atout pour moi pour le reste de ma carrière. Par-dessus tout, le diplôme que je vais recevoir lors de la remise des grades confirmera ma crédibilité de professionnel et la crédibilité de mon entreprise. 

Quelques dernières réflexions

Après tout, l’école de commerce a joué un rôle important dans le lancement de ma propre entreprise de marketing numérique. Aujourd’hui, avec tant de concurrents dans cette industrie, je considère que mon expérience à l’école de commerce aura été un atout très précieux pour mon entreprise.

Je suis heureux d’avoir consacré du temps et des efforts précieux à mes études universitaires. Elles ont vraiment porté fruit et seront sans aucun doute avantageuses pour ma carrière et pour myMarketing.io pour les années à venir.

myMarketing