Passer au contenu principal
 
 
 
 

par Lidiane Cunha

L’éducation, clé de voûte de l’inclusion sociale

Un système d’éducation de piètre qualité demeure l’un des enjeux sociétaux les plus pressants de notre époque. De nombreux pays d’Afrique, d’Amérique latine et du Moyen-Orient (connus aussi sous le nom collectif de « pays de l’hémisphère Sud ») doivent souvent composer avec des inégalités sociales causées par la discrimination basée sur le sexe, l’ethnicité et la religion. Les pays de l’hémisphère Sud qui n’arrivent pas à corriger les inégalités existantes au moyen de leur système d’éducation ont alors bien peu de chances de créer des sociétés inclusives.

« L’inclusion sociale est un problème socioéconomique grave, qui doit être encadré de toutes sortes de façons différentes », affirme Suhaib Riaz, professeur agrégé à l’École de gestion Telfer de l’Université d’Ottawa. Selon le professeur Riaz, de tels efforts d’encadrement doivent provenir non pas d’un seul endroit, mais d’une multiplicité d’intervenants, des acteurs communautaires aux programmes mondiaux à grande échelle.

Pour faire face à ces enjeux, les organismes à but non lucratif, à but lucratif et gouvernementaux doivent développer et mettre en œuvre des interventions sociales plus efficaces. Il faut faire appel à l’innovation sociale, décrite par les chercheurs et chercheuses comme la recherche de solutions inédites, justes et viables pour s’attaquer aux problèmes sociaux et transformer les systèmes sociaux. « Le recours à l’innovation sociale est essentiel pour remédier aux inégalités dans le système scolaire et offrir une éducation de qualité aux écoliers et écolières », poursuit Suhaib Riaz.

Sur quoi porte la recherche?

Dans un nouveau projet de recherche, Suhaib Riaz examinera comment les compagnies, les ONG, les organismes gouvernementaux et les organisations humanitaires passent par l’innovation pour développer des solutions efficaces et durables visant à améliorer l’éducation primaire et secondaire. Son équipe de recherche est composée d’Arjun Bhardwaj (Université de la Colombie-Britannique) et de chercheurs et chercheures en Inde.

L’équipe de Suhaib Riaz vient tout juste de recevoir une subvention de développement Savoir du Conseil de recherches en sciences humaines pour effectuer cette recherche qui s’appuie sur le travail de plus grande envergure de Suhaib Riaz, lequel vise à comprendre et à régler les grands enjeux sociétaux. Même si la recherche actuelle portera sur la situation en Inde, les résultats pourraient servir aux autres pays de l’hémisphère Sud. 

Titre du projet: Organizing to address societal challenges: Insights from multiple stakeholder interventions for education among the marginalized

Quelle est l’importance potentielle de ces travaux de recherche?

Les connaissances acquises grâce à ce projet pourraient fournir de nouvelles et précieuses structures aux organisations internationales et locales qui soutiennent les interventions sociales là où les besoins sont les plus criants, c’est-à-dire dans les pays de l’hémisphère Sud.

  • Les résultats et les recommandations pourraient entre autres bénéficier aux organisations humanitaires locales œuvrant dans l’hémisphère Sud.  
  • Elles pourraient aussi servir aux organisations basées au Canada et dans d’autres pays développés qui souhaiteraient organiser ou soutenir des interventions visant à améliorer l’éducation et promouvoir l’inclusion sociale dans le monde.

Les chercheurs et chercheure espèrent que les résultats de leurs travaux pourront être mis en pratique non seulement dans l’hémisphère Sud, mais dans tout pays qui peine à favoriser l’inclusion sociale au moyen de son système éducatif. Le projet de Suhaib Riaz pourrait même nous aider à mieux comprendre le rôle du Canada dans ce domaine.

« L’information recueillie pourrait nous rapprocher des objectifs généraux visant à construire des sociétés stables, pacifiques et justes partout dans le monde; et le Canada a l’occasion de prendre les devants dans l’atteinte de ces objectifs. »

Suhaib Riaz


Renseignez-vous sur les subventions de développement Savoir du Conseil de recherches en sciences humaines.


© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert