Passer au contenu principal
 
 
 
 

Judith Madill Judith Madill a réuni son intérêt pour sa recherche sur les petites et moyennes entreprises avec sa passion du vin dans un projet où elle examine l’utilisation des technologies d’Internet et de Web 2.0 par les producteurs de vin. Cette recherche arrive dans un moment opportun, compte tenu de l’évolution de la culture de vin au Canada. Le marketing mobile représente à la fois un défi et une opportunité pour cette industrie qui est en évolution. Par exemple, le passage du projet de loi C-3111, le mois dernier, élimine les restrictions fédérales qui interdisaient aux particuliers de transporter du vin d'une province à l'autre lorsqu'il était acheté pour leur consommation personnelle.

La professeure Madill et son collègue Leighan Neilson, de l’Université Carleton, ont effectué une analyse de sites Web sélectionnés au hasard et gérés par producteurs de vin au Canada, aux États-Unis (Californie), en France et au Chili. En utilisant plusieurs dimensions liées à l’expérience du visiteur, les chercheurs ont évalué à quel point les sites Web satisfaisaient les besoins du client, et ce, à chaque étape de l’expérience touristique : avant, pendant et après la visite. Les chercheurs ont également évalué les pratiques de marketing mobile qui ont été employées, en tenant compte de divers critères, dont l’utilisation de Google Map, MapQuest ou Foursquare pour localiser le vignoble, ou la création de sites mobiles et d’applications.

Les chercheurs ont présenté leur étude, Using Internet-based and Web 2.0 Technologies to Attract the Wine Tourist: An International Comparison, lors de la conférence d'Association des sciences administratives du Canada, en juin.


© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert