Passer au contenu principal
 
 
 
 

À l’ère de l’inclusion des personnes historiquement sous-représentées dans les organisations, il devient de plus en plus important de s’assurer que ces nouveaux membres fonctionnent de façon optimale et contribuent pleinement à leur équipe. Or, il existe actuellement peu d’outils pour aider les entreprises et les organisations à bien intégrer les nouvelles personnes dans les équipes de travail.

Mieux comprendre le processus de socialisation des nouvelles personnes dans les équipes de travail

Le professeur François Durand et son équipe de recherche ont obtenu une subvention Savoir du Conseil de recherches en sciences humaines pour mieux comprendre les processus psychosociaux et organisationnels impliqués dans l’intégration de nouvelles personnes dans les équipes de travail. Ce projet multithéories et multiméthodes, fondé sur une approche de cocréation avec les patientes et patients partenaires d’un établissement de santé, portera un regard neuf sur les processus de socialisation des nouvelles personnes au sein d’équipes de travail afin d’établir de nouvelles bases théoriques. L’équipe de recherche s’intéressera particulièrement à l’intégration de patientes et patients partenaires bénévoles dans le comité d’amélioration continue de l’Hôpital Montfort à Ottawa, composé de personnel soignant et administratif.

Titre du projet : Socialisation des nouveaux venus atypiques dans les équipes de projets d’innovation

Lorsque nous avons demandé au professeur Durand pourquoi ce projet était important, il a expliqué que « La collaboration dans les équipes de santé vise à fournir les meilleurs soins aux patients. En s’assurant que tous les membres de l’équipe soient pleinement intégrés, on augmente le potentiel collaboratif de l’équipe et la santé des patients s’en trouve améliorée ».

Améliorer les conditions d’intégration et la qualité de vie au travail

En plus de permettre des avancées théoriques et empiriques majeures dans le domaine des théories de la socialisation, ces travaux contribueront à influencer les pratiques du personnel des ressources humaines responsable d’embaucher de nouvelles personnes dans les équipes ainsi que de favoriser leur bien-être au travail. Les connaissances générées par ce projet de recherche alimenteront le développement d’outils et d’instruments diagnostiques visant à améliorer leurs conditions d’intégration pour maximiser leur participation à la réussite de l’équipe. À plus long terme, la théorie et les outils issus des travaux du professeur Durand ont le potentiel d’améliorer la qualité de vie des nouveaux membres du personnel et bénévoles dans les établissements de santé et les autres organisations.

Par Marie-Eve Girard


François Durand

François Durand est professeur de Gestion des ressources humaines et du Comportement organisationnel à l'École de gestion Telfer de l'Université d'Ottawa. Il est titulaire de la Chaire de recherche Montfort sur l’organisation des services de santé. Il a reçu son diplôme de doctorat en psychologie de l'Université de Montréal en 2002. Ses travaux de recherche portent sur les projets, le travail d'équipe et la collaboration au sein d'une variété d'organisations, mais plus particulièrement dans le domaine de la santé tant au Canada qu'en Afrique. En savoir plus sur ses recherches


© 2022 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert