Passer au contenu principal
 
 
 
 

Le professeur François-Éric Racicot contribue encore une fois à faciliter une compréhension plus nuancée des risques associés aux fonds spéculatifs. Spécialiste de l'économétrie financière, M. Racicot s'est appuyé sur la littérature antérieure pour proposer un nouveau modèle de rendement des fonds spéculatifs qui tient compte de la nouvelle dynamique des marchés financiers et des comportements cycliques des fonds spéculatifs.

Les risques associés aux fonds spéculatifs ont contribué à la vulnérabilité financière qui est à l'origine de la crise financière mondiale que l'on a connue. Ces moyens de placement sont centrés sur l'utilisation de stratégies agressives de négociation afin d'optimiser le rendement, y compris des techniques d'emprunt et de recours à un levier financier pour accroître la quantité d'argent pouvant être mis à risque. Selon une estimation, la valeur du marché international des fonds spéculatifs s'élève à 2 000 milliards de dollars et continue de croître.

Les chercheurs ont notamment répondu en s'attaquant aux inconvénients inhérents aux estimations conventionnelles du rendement des fonds spéculatifs et ont proposé des méthodes améliorées. M. Racicot et Raymond Théoret du département des finances à l'UQAM démontrent que leur modèle de rendement des fonds spéculatifs fonctionne bien sur le plan empirique tout en proposant également une nouvelle procédure qui permet de détecter les erreurs de mesure dans les modèles d'évaluation des actifs financiers. Les chercheurs ont publié leur étude en février 2014 dans la revue Applied Economics, et elle est déjà citée dans les cours de finance de deuxième cycle (y compris dans un cours intermédiaire du doctorat en économétrie appliquée à la Stern School of Business de la New York University). Au milieu de 2013, l'équipe a aussi publié, dans la revue Journal of Derivatives & Hedge Funds, une étude qui est considérée comme l'une des premières à examiner en détail le profil cyclique du rendement des fonds spéculatifs. La recherche a démontré l'importance de réaliser une étude plus approfondie des modèles de rendement des fonds spéculatifs dans un environnement dynamique.

Les fonds spéculatifs sont un élément essentiel du système « bancaire parallèle » qui, au cours des dernières années, est devenu l'un des piliers du système financier. Cependant, la prise de risques associés à un important fonds spéculatif pourrait créer des chocs globaux qui auraient des répercussions sur tout le système financier. En outre, les économies issues des fonds de pension sont de plus en plus investies dans des fonds spéculatifs, aux dépens des moyens de placement conventionnels. Les répercussions de la recherche actuellement menée par M. Racicot sur les modèles de rendement des fonds spéculatifs suscitent de l'intérêt bien au-delà du milieu universitaire.

Professeur agrégé en finance à l'École de gestion Telfer, M. Racicot enseigne la finance et l'économétrie appliquée. Il a publié plusieurs livres en finance quantitative et économétrie financière, lesquels sont utilisés au deuxième cycle, et il est membre du comité éditorial de plusieurs revues scientifiques très réputées. Il est embre du comité consultatif de la revue financière AESTIMATIO: The IEB International Journal of Finance. Il contribue aux activités du Centre de recherche en comptabilité et gouvernance CGA-Canada à l'Université d'Ottawa. Francois–Éric Racicot est également chercheur associé à la Chaire de recherche d'information financière et organisationnelle de l'ESG-UQAM. Consultez le lien suivant pour en savoir plus.

Articles cités :

« Cumulant Instrument Estimators for Hedge Fund Return Models with Errors in Variables », Applied Economics, vol. 46, no 10 (2014) p. 1134-1149.

« The Procyclicality of Hedge Fund Alpha and Beta », Journal of Derivatives & Hedge Funds, vol. 19, no 2, p. 109-128.


© 2019 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert