Passer au contenu principal
 
 
 
 

Shujun Ding Une recherche du professeur Shujun Ding, financée par le Programme de finance pour le développement de la recherche de l'Université d’Ottawa et l’École Telfer, porte sur les facteurs déterminants pour l’adoption volontaire des normes internationales d'information financière (IFRS) par les entreprises privées. L’étude pose également la question à savoir si l’adoption des normes IFRS pourrait leur permettre d’améliorer leur accès aux capitaux externes.

On exige depuis 2011 que les sociétés canadiennes cotées en bourse préparent leur rapport financier selon les IFRS. Les entreprises privées par contre peuvent peser le pour et le contre avant de prendre une décision par rapport aux IFRS. D’une part, elles pourraient décider que l’adoption est trop complexe et coûteuse. D’autre part, les entreprises privées pourraient améliorer leur information financière en décidant d’adopter les IFRS, ce qui pourrait augmenter leur accès à des emprunts bancaires, toutes choses étant égales par ailleurs. La recherche vise à examiner cette question plus à fond.

Shujun Ding enseigne en gestion et en comptabilité financière. Ses principaux intérêts de recherche portent sur le jugement et prise de décision dans des contextes comptables, la gouvernance d'entreprise et les enjeux concernant la comptabilité et la finance des petites entreprises. M. Ding effectuera sa nouvelle recherche grâce à une subvention de 12 000 $.

© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert