Passer au contenu principal
 
 
 
 

par Rania Nasrallah-Massaad

La nécessité d’améliorer la planification du suivi médical dans les établissements de soins ambulatoires et communautaires

L’ordonnancement du suivi médical constitue un élément central des services de soins de santé, qu’il s’agisse de visites initiales ou de suivi en service ambulatoire, ou encore de visites à domicile. Il s’agit d’un problème très complexe parce que de nombreuses variables doivent être prises en compte pour assurer l’adoption de l’approche la plus efficace en termes de temps et de coûts.

Lors de la prise de rendez-vous, les organisations sont confrontées à de nombreux défis qui peuvent entraîner de long temps d’attente pour les patients. Par exemple, l’établissement de rendez-vous pour les consultations ambulatoires peut coïncider avec l’arrivée de nouveaux patients ou la non-disponibilité du médecin nécessaire au moment recommandé par le corps médical.

L’analytique peut venir à la rescousse des organisations en santé et améliorer les politiques et les procédures actuellement en place qui régulent l’ordonnancement du suivi médical. Ceci permettrait aux organisations de la santé de faire face aux enjeux liés à l’accroissement de la demande alors que la capacité des services de soins de santé est limitée, et d’offrir à un plus grand nombre de patients un accès aux soins en temps opportun.

Sur quoi porte la recherche ?

Le professeur Jonathan Patrick a reçu une subvention à la découverte du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada afin d’optimiser les modèles analytiques pour améliorer l’établissement de rendez-vous, la planification et la prise de décisions dans divers contextes de soins de santé.

Qui tirera profit de cette recherche ?

Les travaux du professeur Patrick aideront les organismes de soins de santé à améliorer leurs pratiques organisationnelles et à mieux gérer la répartition du temps et des coûts en résolvant des problèmes complexes de calendriers de traitements et de planification des capacités. Dans l’ensemble, ces travaux profiteront : 1) au patient en veillant à ce que les services requis lui soient fournis en temps opportun; et 2) au système de santé en améliorant l’efficience et en réduisant le coût des services et des ressources.


Renseignez-vous sur le Programme de subventions à la découverte du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.

© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert