Passer au contenu principal
 
 
 
 

La professeure Ivy Bourgeault dirigera l’élaboration d’un outil d’aide à l’analyse de la littérature et des données sur la migration des travailleurs de la santé grâce à une subvention des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Cette recherche vise à comprendre l’impact du sexe et du genre sur la migration internationale des travailleurs de la santé et les effets résultant de la relation entre ces éléments sur la santé des populations et les systèmes de santé. Un groupe de chercheurs en analyse fondée sur le sexe et le genre et en migration des travailleurs de la santé élaborera un outil de planification de la recherche dans ce domaine.

Contexte

Les femmes représentent la majorité des travailleurs de la santé qui vont s’installer à l’étranger (surtout des infirmières), mais leur expérience peut être différente de celles des hommes qui migrent. Par exemple, les hommes et les femmes qui migrent sont souvent contraints d’effectuer du travail peu spécialisé, mais les femmes peuvent subir en plus des désavantages attribuables à l’inégalité de genre, à la race et à l’origine ethnique et au fait d’être une non-ressortissante dans leur nouveau pays. Or, le genre est rarement le point de mire des recherches, des données et de la littérature sur la migration. L’analyse fondée sur le sexe et le genre permet d’analyser systématiquement les données de recherche en tenant à la fois compte des hommes et des femmes et elle peut servir, dans le cadre de cette étude, à explorer les différents impacts et effets de la migration internationale des travailleurs de la santé sur les hommes et les femmes.

© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert