Passer au contenu principal
 
 
 
 

L'École de gestion Telfer souhaite la bienvenue à Lamia Chourou, nouvelle professeure de comptabilité. Titulaire d'un doctorat en comptabilité de l'Université Queen's et d'un doctorat en finance de l'Université de Tunis, elle concentre ses activités de recherche sur les marchés financiers. La professeure Chourou était auparavant titulaire d'une bourse en enseignement à l'école de gestion de l'Université Queen's. Elle a publié dans des revues citées comme la Revue canadienne des sciences de l'administration, le Journal of Multinational Financial Management et le Canadian Investment Review.

Sa recherche sur la rémunération du personnel de direction ajoute une dimension canadienne à la littérature existante sur la rémunération des cadres (axée le plus souvent sur le contexte américain). En utilisant un échantillon d'entreprises canadiennes, elle a examiné si les propriétaires gestionnaires des entreprises familiales canadiennes « expropriaient » les actionnaires minoritaires au point que les chefs de direction reçoivent une rémunération plus élevée que les non-propriétaires. Elle a démontré qu'il y avait certes des preuves à cet effet, notamment lorsque les droits de vote et les droits aux flux de trésorerie divergent; plus la divergence est élevée, plus la rémunération est excédentaire, selon cette étude publiée dans la Revue canadienne des sciences de l'administration (2010).

La bonne nouvelle, selon l’étude, est qu'une bonne gouvernance contribue à atténuer ou à résoudre le problème d'opportunisme des cadres.

La professeure Chourou poursuit sa recherche sur la rémunération du personnel de direction. Elle a, par exemple, réalisé une étude sur la manipulation des options d'achat d'actions accordées aux chefs de la direction. La Loi Sarbanes-Oxley (SOX) a limité à deux jours le délai accordé pour déclarer les attributions d'options d'achat d'actions, rendant ainsi l'antidatation malhonnête moins probable dans le contexte américain. La professeure Chourou indique que sa prochaine étude « permettra de voir si (et dans quelle mesure) les entreprises canadiennes également cotées à une bourse américaine à la suite de la Loi Sarbanes-Oxley ont modifié la façon dont elles manipulent les attributions d'options d'achat d'actions ».

La professeure Chourou s'intéresse également à l'examen du pouvoir comptable discrétionnaire des gestionnaires dans la préparation des états financiers. Par exemple, sa thèse traite du pouvoir discrétionnaire de la direction dans l'estimation de la juste valeur. Elle a découvert que le marché, dans une large mesure, fait confiance aux estimations de la juste valeur des gestionnaires d'entreprises situés dans des régions plus religieuses des États-Unis. En outre, elle a découvert que la religiosité compte davantage lorsque les mécanismes de surveillance externes sont faibles. Sa thèse est un ajout à la nouvelle littérature émergente sur l'effet de l'emplacement géographique de l'entreprise en ce qui concerne plusieurs questions de comptabilité et de finance.

© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert