Passer au contenu principal
 
 
 
 

Notice: Trying to get property 'article_layout' of non-object in /var/www/html/modules/mod_article_image/mod_article_image.php on line 36

Notice: Trying to get property 'article_layout' of non-object in /var/www/html/modules/mod_article_image/mod_article_image.php on line 36

Pavel Andreev À une certaine époque, les entreprises pouvaient stimuler l’innovation en misant sur leurs processus à l’interne et sur les talents individuels de leurs employés. Aujourd’hui, cette approche ne répond plus aux besoins puisque la transparence et l’innovation constante sont des facteurs importants pour les organisations à rendement élevé. Les chercheurs comme Pavel Andreev veulent maintenant mieux comprendre les implications profondes de cette tendance pour les sciences de la gestion.

« Fondamentalement, l’innovation se rapporte aux connaissances; les connaissances les plus précieuses se retrouvent souvent hors des frontières de l’entreprise », dit M. Andreev, professeur d’analytiques et de gestion de performance, qui était auparavant chercheur postdoctoral à Telfer. « Le contexte international des affaires exige que les entreprises se concentrent davantage sur les réseaux qu’elles ont créé avec les autres entreprises, leurs compétiteurs, leurs fournisseurs, leurs clients et qu’elles mettent l’accent sur les processus qui lient ces intervenants externes ».

« La gestion de la performance ne s’appuient plus uniquement sur les compétences des employés par rapport au déroulement de projets à l’interne. L’attention se tourne plutôt vers les outils et les stratégies que les compagnies peuvent mettre en œuvre pour déployer leurs processus inter-organisationnels et profiter au maximum de leurs réseaux externes ».

Les nouvelles technologies de l’information, qui permettent aux équipes de travail de tirer avantage des connaissances et des ressources externes ont créé ce changement de paradigme. « Je m’intéresse non seulement aux conséquences de ces changements technologiques mais également aux changements structurels et comportementaux qui transforment l’analyse de la performance des organisations, un domaine encore relativement nouveau », dit M. Andreev.

Ses projets de recherche ont une portée internationale et un caractère multidisciplinaire. Il effectue la recherche sur le code ouvert, le contenu ouvert, et les modèles d’affaires ouvertes et collabore avec des collègues de l’University College Cork en Irlande, où il était chercheur postdoctoral en 2009-2010. L’année suivante, il a travaillé avec des collègues du Sagy Centre for Internet Research, à l’University de Haiffa, en Israël, sur une recherche portant sur l’usage et l’adoption de téléphones intelligents et la réalisation de paiements mobiliers. Cette collaboration se poursuit toujours depuis qu’il est à Telfer.

Le professeur Andreev est animé d’une grande curiosité et d’une philosophie de recherche simple. « En collaborant avec des équipes multidisciplinaires et en obtenant la participation de ceux qui travaillent avec les nouvelles technologies de l’information, on ne peut qu’augmenter la valeur de la recherche. »

© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert