Passer au contenu principal
 
 
 
 

Deux projets à l’étranger dans lesquels François Chiocchio est co-chercheur ont reçu du financement. Dans un projet intitulé « Réduire la mortalité maternelle et néonatale, à l'échelle d'une région, par une approche intégrée de la prise en charge de la grossesse et de l'accouchement » son rôle sera de mener une étude sur la collaboration interprofessionnelle dans un contexte de gestion du changement.  Ce projet est mené par Marie-Hélène Chomienne, Université d’Ottawa (ainsi que Jean Charles Moreau, et  Samba Corr Sarr).

Dans un autre projet dirigé par Valéry Ridde (Université de Montréal) et dont le titre est Le financement basé sur les résultats en santé maternelle et infantile et l’équité, M. Chiocchio effecturai une étude sur l'impact du financement basé sur les résultats sur la motivation et le travail en équipe.

Les deux projets sont dotés d'un budget de 1,000,000$ chacun sur 5 ans et se dérouleront dans quatre pays de l'Afrique de l'ouest : au Sénégal, Bénin, Burkina Faso et au Mali. Ces deux projets sont dans le même groupe de 20 projets dont le financement a été annoncé récemment et dont les organismes subventionnaires sont : Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada, le Centre de recherche pour le développement international et l’Institut de Recherche en santé du Canada.

François Chiocchio est professeur de Gestion des ressources humaines et du Comportement organisationnel à l'École de gestion Telfer de l'Université d'Ottawa et membre de l'Institut de recherche de l'Hôpital Monfort. Ses travaux de recherche portent sur les projets, le travail d'équipe et la collaboration au sein d'une variété d'organisations, mais plus particulièrement dans le domaine de la santé tant au Canada qu'en Afrique.

© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert