Passer au contenu principal
 
 
 
 

Sandra Schillo La collaboration entre la professeure Sandra Schillo et l’organisme de recherche Fraunhofer a généré de nouvelles occasions d’échange de connaissances entre le Canada et l’Allemagne dans les domaines scientifiques et des systèmes d’innovation. La professeure Schillo, professeure adjointe en innovation et entrepreneuriat à l’École de gestion Telfer et son homologue Rainer Frietsch de Fraunhofer ISI ont organisé conjointement l’atelier intitulé « Science Systems in Canada and Germany: Structures, Policies and Changes » qui s’est tenu à Berlin le 29 novembre et dont l’hôte était le ministère fédéral de l’Éducation et de la Recherche de l’Allemagne. L’atelier a eu lieu à l’ambassade canadienne, en lien avec la 22e réunion de la commission canado-allemande pour la coopération scientifique et technologique.

Les participants à l’atelier ont entendu les présentations de Mona Nemer, vice-doyenne à la recherche à l’Université d’Ottawa; d’Elizabeth Dowdeswell, O.C., présidente et directrice générale du Conseil des académies canadiennes; de Mo Elbestawi, vice-président à la recherche et aux affaires internationales à l’Université McMaster; et des experts du Fraunhofer Gesellschaft et du conseil allemand sur les sciences, pour ne nommer que ceux-là. Les discussions avec les experts ont donné lieu à un dialogue fort intéressant sur les similitudes et les différences, voire les distinctions, entre le Canada et l’Allemagne en ce qui a trait aux environnements de recherche, à la science dans les universités, à l’évaluation de la science et de l’innovation, aux priorités en sciences et technologies et à la politique scientifique ainsi qu’au transfert des technologies. Étaient aussi au programme les modèles de collaboration que le Canada et d’autres pays ont élaborés avec le Fraunhofer Gesellschaft – le plus important organisme en recherche appliquée de l’Europe, en collaboration avec des instituts de partout en Allemagne.

L’atelier a permis de souligner l’importance primordiale des stratégies d’internationalisation et des programmes mixtes; les conditions-cadres pour les organismes de recherche; l’optimisation des partenariats actuels; l’adaptation à de nouveaux cadres pour l’innovation au sein du système universitaire; et les nouvelles approches pour l’évaluation de la science et de l’innovation. Dans le cadre d’un atelier de suivi prévu au printemps 2014 à Ottawa, on étudiera les éventuelles occasions de partager des connaissances sur ces questions et de solidifier le partenariat entre Fraunhofer, l’École de gestion Telfer de l’Université d’Ottawa.

Sandra Schillo s’est jointe à l’École de gestion Telfer en 2012. Sa recherche porte sur les défis associés aux systèmes de recherche publique. Elle a fait ses études doctorales à l'École d'entrepreneuriat et de gestion de l'innovation de l'Université de Kiel, en Allemagne. Elle a obtenu sa maîtrise en gestion technique à l'Université de Karlsruhe, en Allemagne.

© 2019 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert