Passer au contenu principal
 
 
 
 

Afshin Kamyabniya a entamé le programme de doctorat en gestion à Telfer en 2017, après l’obtention de sa maîtrise en génie industriel de l’Université des sciences et technologies d’Iran. Il travaille sous la direction des professeurs Jonathan Patrick et Antoine Sauré, et se spécialise dans les systèmes de santé. Nous l’avons rencontré pour en apprendre davantage sur ses intérêts de recherche dans le domaine des opérations en santé, de la logistique et des secours en cas de catastrophe.

Pourquoi avez-vous choisi d’étudier les systèmes de santé? Votre choix a-t-il été motivé par des raisons personnelles?

En 2003, quand j’avais 16 ans, un séisme a frappé Bam, une ville historique d’Iran, mon pays d’origine. Plusieurs personnes ont alors perdu la vie, entre autres à cause du manque de préparation, des délais d’intervention et de l’insuffisance de ressources médicales. Cette tragédie m’a motivé à poursuivre des recherches dans le domaine des opérations de secours en cas de catastrophe, où je peux mettre à profit l’analytique des affaires pour simuler des problèmes du monde réel, comme les opérations de secours humanitaire. Un bon plan de secours en cas de catastrophe est essentiel pour sauver le plus de vies possible dans des délais d’intervention minimums, et avec du matériel de secours limité.

Sur quoi porte votre recherche et comment contribuera-t-elle au domaine?

Ma recherche s’intéresse principalement à la création de modèles d’optimisation comportant de multiples sources d’incertitude (nombre de personnes blessées, accessibilité et disponibilité de centres médicaux, offre et demande de ressources et de services médicaux) en vue de l’élaboration de politiques qui faciliteront la logistique des secours en cas de catastrophe, comme le triage et l’évacuation des personnes blessées, la distribution du matériel de secours et l’allocation des traitements dans les centres médicaux. Avec de tels réseaux intégrés à facettes multiples, je déduirai des renseignements exploitables à l’intention des gestionnaires afin d’aider les services de secours en cas de catastrophe à élaborer des plans d’urgence fiables pour répondre immédiatement aux besoins des populations touchées.

Vous avez récemment publié une étude dans le Journal of Transportation Research.  Quels en ont été les faits saillants?

J’ai présenté les faits saillants de cette étude à la conférence INFORMS Healthcare, en 2021. Nous y avons développé un modèle intégré fiable d’intervention qui aide les organismes de transfusion sanguine à mieux collaborer afin de contrôler et de réduire les pénuries et le gaspillage de produits sanguins. En étudiant le cas d’un séisme, nous avons montré comment les renseignements déduits du modèle peuvent servir à répondre aux besoins en produits sanguins de patientes et patients de divers groupes sanguins présentant des blessures plus ou moins graves.

Comment vos recherches amélioreront-elles la vie des Canadiens et Canadiennes?

Les résultats de ma thèse pourraient aider à améliorer la façon dont les organismes de secours servent les Canadiens et Canadiennes en matière de ressources et de services médicaux. Les observations tirées de cette thèse peuvent orienter les praticiennes et praticiens des secteurs public et privé du Canada lors de l’élaboration de politiques optimales et de plans d’intervention fiables en prévision d’opérations de secours, telles des évacuations de masse de Canadiens et Canadiennes au cours d’une catastrophe.

par Rania Nasrallah-Massaad

© 2021 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert