Passer au contenu principal
 
 
 
 

La dernière conférence de l’année du Centre de recherche en comptabilité et gouvernance CGA-Canada, issu de la collaboration entre l’École de gestion Telfer et l’Association des comptables généraux accrédités du Canada, a été un grand succès. Le conférencier a été Noel Hyndman, un expert reconnu en matière de comptabilité dans le secteur public du Queen's University Management School, à Belfast, en Irlande du Nord.

La présentation de M. Hyndman s’intitulait « Public Sector Reforms: Changing Contours on an NPM Landscape ». Selon les études antérieures, la comptabilité publique s’est éloignée des idées d’administration publique au cours des dernières décennies, en privilégiant des idées de nouvelle gestion publique. La comptabilité publique s’est également tournée vers la « nouvelle gouvernance publique » au cours des dernières années. On avance souvent que ces systèmes sont incompatibles, mais les résultats de M. Hyndman, qui portent sur les changements de comptabilité au sein du gouvernement britannique depuis les années 1990, racontent une toute autre histoire. Une analyse de documents gouvernementaux démontre que des arguments de nouvelle gestion publique sont les plus souvent utilisés lors des débats politiques. M. Hyndman a affirmé que les trois systèmes sont considérés comme contenant des mesures complémentaires plutôt que contradictoires. Selon les résultats, « les idées ne sont pas remplacées, elles se sont superposées », a-t-il précisé.

Ce séminaire a été l’événement de clôture de la série de conférences du Centre de recherche en comptabilité et gouvernance CGA-Canada de 2013. Daniel Zéghal, FCGA, directeur exécutif du Centre, a profité de l'occasion pour souligner l'appui continu de CGA-Canada, représentée par Elena Simonova et les amis de longue date du CGA-Ontario : Lilian Goh, FCGA, Paul Faulkner, FCGA, et Jean Laporte, FCGA.

© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert