Passer au contenu principal
 
 
 
 

David Wright David Wright, de l’École de gestion Telfer, contribue actuellement à l’élaboration d’un modèle opérationnel durable pour la gestion d’un réseau de télésanté sans fil dans une zone rurale du Pérou. Comme l’explique M. Wright, la façon la plus efficace d’entretenir et d’étendre un réseau de ce genre est de confier cette initiative à une petite entreprise gérée par un entrepreneur local.

Le projet en bref

Une connexion Internet a été établie entre les centres de soins de santé de trois villages et un hôpital local grâce à une antenne Wi-Fi directionnelle. Ce réseau a été construit au printemps 2011 dans le cadre de l’initiative Humanitarian Technology Challenge (HTC) de l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE), en collaboration avec l’université locale (Pontificia Universidad Católica del Perú) et le réseau de soins de santé Alto Amazonas. En plus de permettre de poser des diagnostics à distance, ce réseau contribue au contrôle des stocks et améliore la surveillance des maladies, tout en remontant le moral des docteurs et du personnel infirmier appelés à travailler dans des régions éloignées. À présent, nous cherchons à étendre le réseau à d’autres villages se trouvant dans cette région isolée.

Aspects techniques

Notre réseau se situe dans la région de Balsapuerto, au nord du Pérou. La topographie de cette région a rendu nécessaire la construction de tours de 60 mètres de hauteur sur laquelle on a installé l’équipement de Wi-Fi directionnel ainsi que des panneaux solaires. Le transport des composants de la tour et de l’équipement de construction a été assuré par bateau, le long des affluents de la Haute-Amazonie.

Mon rôle

J’ai de l’expérience en télécommunications, plus particulièrement en ce qui concerne les aspects touchant l’ingénierie et les affaires. Je me suis joint à ce projet par l’entremise de l’initiative Humanitarian Technology Challenge de l’IEEE en vue de contribuer à l’élaboration de modèles opérationnels durables visant à inciter un entrepreneur local à participer à une entreprise sociale reposant sur cette initiative.

Aspects commerciaux

Notre réseau de télésanté sans fil a été établi dans trois villages, démontrant l’efficacité de cette technologie. Ainsi, un entrepreneur local qui possède des connaissances en génie civil et en construction ainsi que des compétences en télécommunications pourrait maintenant réaliser un profit grâce à l’expansion du réseau à d’autres villages. Selon les plans opérationnels que nous avons élaborés, le réseau pourrait être élargi chaque année au moyen de fonds injectés par les autorités sanitaires, les autorités chargées de l’éducation et la municipalité de la région et d’autres sources de revenus potentiels qui permettront de couvrir les coûts liés à l’expansion et à l’entretien. Le soutien lors des premières étapes de cette initiative peut être assuré par l’université locale, qui a construit avec grand succès d’autres réseaux Wi-Fi.

L’efficacité des coopératives communautaires est à son comble lorsque le niveau d’engagement de la collectivité est élevé. À Balsapuerto, la cohésion sociale est faible en raison des difficultés que pose le transport limité entre les villages. Toutefois, une petite entreprise qui embaucherait un employé de chaque village pourrait garantir la participation de gens locaux à l’exploitation du réseau et veiller à la coordination des efforts.

Faute d’entretien, de nombreuses pièces d’équipement de télécommunications s’oxydent et ne sont plus en état de fonctionner dans les pays en voie de développement. Or, en démontrant qu’il est préférable qu’un entrepreneur local se charge de l’entretien, il est évident que celui-ci s’acquittera de cette tâche puisqu’elle lui rapportera de l’argent. Nous avons donc élaboré des modèles opérationnels durables en vue d’établir la marche à suivre pour confier ce projet à un entrepreneur. Nous procédons toutefois avec prudence pour nous assurer que la personne à qui nous ferons appel s’acquittera convenablement de cette tâche.

Lien fort avec Ottawa

Les logiciels et le matériel informatique ont fait l’objet de mises à l’essai à Ottawa avant d’être expédiés au Pérou. Le principe est qu’un réseau Wi-Fi extérieur point à point, établi grâce à l’utilisation d’antennes directionnelles, peut s’étendre sur plusieurs kilomètres d’une station à l’autre, assurant ainsi des communications à faible coût sur de longues distances. En 2010, à Ottawa, on a procédé à la mise à l’essai d’un modèle exploitant la technologie Wi-Fi directionnelle en reliant deux édifices de l’Université d’Ottawa et du Collège Algonquin. L’équipement ayant servi à cette fin avait été fourni par deux firmes basées à Ottawa. Le personnel du Service de l’informatique et des communications et du Bureau du développement durable a généreusement offert son temps et son expertise pour la conception du modèle, qui a été installé sur le toit du Pavillon Desmarais.

Professeur titulaire à l’École de gestion Telfer de l’Université d’Ottawa, M. Wright est titulaire d’un doctorat en génie qui lui permet de jeter un regard sur les technologies de l’information et des communications avec une perspective d’affaires. Il donne des cours portant sur le développement durable et l’entrepreneuriat environnemental.

© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert