Passer au contenu principal
 
 
 
 

Par Rania Nasrallah-Massaad

La capacité d’innover entraîne des retombées positives dans la plupart des secteurs, contribuant considérablement à la croissance économique. Toutefois, l’innovation comporte une part de risque : il arrive que les processus et résultats imprévisibles qu’elle implique se soldent par une faillite. Bon nombre de facteurs peuvent influer sur le potentiel d’innovation d’une entreprise, et il y a encore beaucoup de travail à faire pour bien comprendre ce qui intervient dans les processus d’innovation et pourquoi certaines entreprises réussissent mieux que d’autres.

Deux facteurs importants, mais peu étudiés, influencent les pratiques d’innovation des entreprises : 1) la diversité des genres dans les conseils d’administration, et 2) la structure de propriété, ou plus précisément les liens de l’entreprise avec l’État ou l’influence du gouvernement sur ses décisions. Par ailleurs, on ne sait pas exactement en quoi les pratiques d’innovation diffèrent d’un pays à l’autre, ni quels cadres internationaux favorisent le succès en innovation. Il faut tenir compte de nombreuses variables, notamment : les types d’institutions et le système juridique du pays; le niveau de protection des actionnaires à travers le monde; la parité entre les genres, ainsi que la masculinité des cultures; et les attitudes et politiques en lien avec la diversité des genres dans les conseils d’administration. Une meilleure compréhension de ces facteurs pourrait aider les entreprises à mieux concevoir leurs stratégies d’innovation, de manière à assurer leur croissance et leur survie.

Ce dont traitent ces travaux

Les professeurs Imed Chkir, Walid Ben Amar et Samir Saadi ont reçu une subvention Savoir du Conseil de recherches en sciences humaines pour examiner les déterminants et les résultats des processus d’innovation. Ils cherchent particulièrement à établir si la diversité des genres dans les conseils d’administration et les liens politiques favorisent l’innovation, en plus d’étudier divers cadres internationaux qui pourraient l’encourager.

Ceux qui profiteront de ces travaux

Ces travaux approfondiront les connaissances sur l’importance de l’innovation pour la croissance économique, en montrant clairement comment la diversité des genres dans les conseils d’administration et l’intervention gouvernementale contribuent au processus d’innovation. Ils devraient aussi faire la lumière sur les cadres internationaux qui favorisent l’innovation et la survie des entreprises.

Les conclusions tirées de ces recherches aideront

  1. les investisseurs à comprendre le rôle de l’innovation dans la croissance d’une entreprise,
  2. les gestionnaires à reconnaître l’influence de la structure de propriété sur les efforts d’innovation, et
  3. les décideurs à mieux réglementer la divulgation de l’information et la gouvernance des entreprises pour réduire le risque de faillite.

Renseignez-vous sur les subventions Savoir du Conseil de recherches en sciences humaines.

© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert