Passer au contenu principal
 
 
 
 

Par Rania Nasrallah-Massaad

Anoosheh a reçu une Subvention pour chercheur postdoctoral de l'École de gestion Telfer en janvier 2020 pour poursuivre ses travaux et contribuer au Pôle stratégique d’impact de l’entrepreneuriat, de l’innovation et de la gestion stratégique de l’École Telfer. Elle est également une diplômée Telfer; elle a reçu sa maîtrise ès sciences en gestion en 2013. Anoosheh joue un rôle actif dans l’étude des pratiques de financement des PME et des entreprises novatrices. Elle a publié des articles dans des revues de haut niveau de son domaine, notamment Small Business Economics et le Journal of Small Business Management. Elle a également reçu des bourses postdoctorales du CRSH et de Statistique Canada.

Comprendre les moteurs de la croissance des entreprises

Les entreprises en expansion ont besoin de différentes ressources pour appuyer leur processus de croissance, notamment de ressources financières. Le manque de financement est un des principaux obstacles à leur développement. Pour cette raison, il est essentiel de connaître les sources de difficulté, comme les critères d’octroi de financement, la tension psychologique créée par la recherche de crédit ou les attentes des entrepreneurs à l’égard de l’ensemble du processus.

Dans le cadre de son stage postdoctoral, Anoosheh se concentre sur les nouvelles formes de financement des petites entreprises, plus particulièrement sur le financement participatif. En passant par Internet, les plateformes de financement collectif permettent aux petites entreprises de recueillir des sommes auprès de particuliers et ainsi de financer leurs idées novatrices. Dans le cadre de ses travaux postdoctoraux, Anoosheh étudie le financement participatif dans différentes optiques :

  • les caractéristiques géographiques des investisseurs;
  • les réseaux d’investisseurs et leurs préférences en matière de financement de l’innovation;
  • le caractère rationnel d’un investissement dans un projet à financement participatif.

Interrogée sur l’importance de ses travaux de recherche, Anoosheh affirme que : « Les réseaux de financement par Internet, comme les plateformes de financement collectif créent des écosystèmes en ligne qu’on ne comprend pas encore. L’étude de ces nouveaux écosystèmes permettra de mieux comprendre la viabilité du financement participatif et d’évaluer dans quelle mesure le financement participatif pourrait offrir du financement facilement accessible et égalitaire aux entrepreneurs. »

Félicitations, Anoosheh, pour avoir obtenu la Subvention de soutien aux bourses de recherche postdoctorale du SMRG. L’École Telfer vous remercie de votre contribution à sa croissance et à son rayonnement.


Renseignez-vous sur la Subvention pour chercheur postdoctoral de l'École de gestion Telfer.

© 2019 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert