Passer au contenu principal
 
 
 
 

Lina Salama
Lina Salama
Étudiante de 4e année en comptabilité (ancienne ambassadrice du Centre des carrières)

Avant d’être publiée, J.K. Rowling a essuyé 12 refus. Aujourd’hui, ses actifs nets issus de la série Harry Potterdépassent le milliard de dollars. Avant de goûter au succès, la majorité des gens vivent souvent une bonne dose de rejet. Surmonter la peur du rejet vous offrira de nombreux débouchés tant sur le plan professionnel que d’un point de vue personnel.

Voici trois manières de surmonter votre peur du rejet :

1. Recherchez le rejet

Inspiré de la conférence TED intitulée What I learned from 100 days of rejection (traduction libre : Ce que 100 jours de rejets m’ont appris), présentée par Jia Jiang, ce premier conseil vous aidera à vous désensibiliser à la douleur du rejet. Au cours de son expérience, Jia a recherché le rejet durant 100 jours en effectuant des demandes absurdes. Il a notamment demandé à un parfait étranger de lui prêter 100 $ et demandé au personnel d’un restaurant au service rapide de lui donner un burger additionnel, simplement comme on remplirait la tasse de café gratuitement. Il a essuyé un refus presque chaque fois.

En développant ce genre de résilience, vous découvrirez que le rejet n’est pas si grave. Cela vous semblera difficile initialement, mais au fil du temps, les émotions négatives commenceront à se dissiper. Au lieu de réagir par la peur dans chaque situation pouvant comporter un rejet, votre esprit aura une réaction positive.

2. Faites une analyse du rapport coûts/bénéfices

Évaluez les coûts d’un rejet et les avantages possibles d’un succès. Comment ? Eh bien, imaginez que vous invitez un gestionnaire à un café-causerie. Si votre invitation est rejetée, vous serez découragé. Cependant, si le gestionnaire accepte, vous aurez peut-être l’occasion de bâtir une relation fructueuse qui pourra à son tour mener à une occasion d’emploi au sein de l’entreprise de vos rêves. L’analyse du rapport coûts/bénéfices peut s’avérer extrêmement utile pour surmonter la peur du rejet.

J.K. Rowling aurait vraisemblablement dit : « Je n’avais rien à perdre, et parfois, c’est ça qui nous donne le courage d’essayer. » Eût-elle omis d’évaluer les coûts et les avantages de tenter de trouver un éditeur, elle n’aurait jamais publié ses romans à succès. Cet exemple peut vous aider à réaliser qu’il ne vaut pas la peine de renoncer à des occasions futures potentielles simplement par peur du rejet.

3. Pensez à vos expériences passées

Souvenez-vous de situations où vous vous avez été rejeté et où, en fin de compte, ce fut pour le mieux. J’ai vécu ce genre de situations maintes fois dans ma vie. J’ai été rejetée plus de fois que je ne puisse les compter, et je n’ai pas peur de l’admettre. Chaque fois que je vis un rejet, une occasion encore meilleure finit par se présenter. Bien que je me sente d’abord triste et fâchée face à un rejet, je comprends plus tard que c’était en fait une bénédiction.

Un cheminement de carrière est rarement une trajectoire rectiligne vers la réussite. Surmonter la peur du rejet est extrêmement important, car cela vous ouvrira de nombreuses possibilités tout au long de votre carrière et de votre vie. Aujourd’hui, mettez-vous au défi de vivre un rejet !


© 2021 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert