Passer au contenu principal
 
 
 
 

Mariette Nolaki
Mariette Nolaki
Étudiante de 4e année en gestion

Nous sommes tous d’accord : notre première impression sur un recruteur peut être déterminante. Nous cherchons un emploi, trouvons un poste intéressant, et hop, soumettons notre CV, souvent sans savoir si ce dernier nuira ou contribuera à nos résultats. Et si nous commettions certaines erreurs sans nous en rendre compte…

Pour découvrir si votre quotient « CV » est optimal – et augmenter vos chances de décrocher un emploi – suivez les trois étapes suivantes AVANT de soumettre votre prochaine candidature !

  1. Mettez à jour votre contenu

Un document comportant des renseignements inexacts indique un manque d’intérêt pour le poste, ce qui influe négativement sur la décision du recruteur. Pensez-y : un vieux numéro de téléphone ou une adresse courriel désuète rebutera automatiquement les employeurs. De plus, n’oubliez pas que votre CV doit être adapté au poste que vous convoitez. Si vous cherchez un poste d’entrée comme analyste d’affaires et que vous avez uniquement de l’expérience comme caissier ou sauveteur à la piscine municipale, vous devrez mettre l’accent sur vos compétences transférables. Pendant que vous y êtes, profitez-en pour corriger les fautes d’orthographe, qui contribuent à créer une image négative de vous.

  1. Faites examiner votre CV par des proches ou un PROFESSIONNEL

Ce sont les petits détails qui font toute la différence, alors veillez à ce que votre CV soit impeccable sur le fond et la forme. Pour ce faire, n’hésitez pas à demander l’aide d’un conseiller. Votre CV doit être facile à lire, précis, clair et complet. Gardez en tête que les recruteurs peuvent passer en revue des centaines de CV pour chaque poste. Parmi une pile de CV quelconques et pas très lisibles, le vôtre se distinguera.

  1. Utilisez un format approprié

Il est naturellement difficile de généraliser en ce qui a trait aux méthodes de conception du CV. En réalité, LE CV parfait n’existe pas. Présentez-le à différents conseillers ou recruteurs, et vous obtiendrez invariablement des avis différents. Il existe toutefois des règles qui font l’unanimité. D’abord, le contenu doit être pertinent. Le recruteur doit être en mesure de trouver rapidement et facilement l’information dont il a besoin, et non se perdre dans une masse de renseignements superflus. Ensuite, le contenu doit être présenté dans un ordre logique. L’expérience professionnelle, par exemple, doit apparaître dans l’ordre chronologique inversée (de la plus récente à la plus ancienne). Enfin, assurez-vous d’avoir des rubriques distinctes : formation, expérience professionnelle, etc.

J’espère qu’en suivant ces trois étapes, vous améliorerez votre aptitude à la rédaction du CV. N’oubliez pas : votre CV est votre arme de combat dans le processus de recrutement. Il s’agit toutefois d’une épée à double tranchant : il peut donc contribuer ou nuire à vos efforts.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec une professionnelle du Centre des carrières sur Destination carrière pour faire examiner votre CV et renforcer par la même occasion votre quotient « CV ».


© 2021 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert