Passer au contenu principal
 
 
 
 

Peut-être ai-je commis une erreur hier, mais le moi d’hier est toujours moi. Je suis qui je suis aujourd’hui, avec tous mes défauts. Demain, je serai peut-être un tout petit peu plus sage, et ce sera aussi moi. ─ Kim Namjoon, 2018 [traduction libre]

Q. Qu’est-ce qui vous plaît le plus à Telfer ?

R. En tant que communauté, Telfer accorde une grande importance à l’inclusion, à l’encouragement des esprits passionnés et au système de soutien. L’École s’efforce d’aider ses étudiants à réussir dans leurs domaines d’intérêt en créant un milieu dans lequel ils se sentent suffisamment à l’aise pour demander de l’aide, même l’avis d’un professeur au sujet d’une idée entrepreneuriale. De plus, le Centre des carrières de Telfer offre aux étudiants des possibilités telles que des événements de réseautage et du mentorat en carrière pour les aider à atteindre leurs objectifs. Le sentiment d’une communauté tissée serrée est ce que j’apprécie le plus à Telfer.

Q. Quel a été le moment le plus heureux de votre vie à Telfer ?

R. L’un des moments les plus heureux de mon parcours à Telfer a été de passer du temps à différents étages de Desmarais avec mes amis et d’étudier entre les cours. L’emploi du temps à l’université tend à séparer les étudiants, donc trouver un petit moment et le passer ensemble à discuter des cours, à résoudre des questions ensemble, ou même simplement à rattraper le temps perdu a toujours été quelque chose que j’attendais avec impatience.

Q. Quel a été votre plus grand défi jusqu’à présent ?

R. Compte tenu des circonstances de l’année qui s’achève, mon plus grand défi a été de demeurer motivée tout en m’adaptant aux études en ligne. Bien que les cours en ligne comportent des avantages, notamment la souplesse, le confort et la réduction du temps de déplacement, la pandémie suscite un sentiment distinct d’isolement. J’ai souffert du manque d’interaction sociale. Normalement, nous devrions interagir avec d’autres personnes dans le cadre de projets de groupe, de séances d’étude, de clubs et de la vie étudiante, mais en ligne, tout cela a disparu. Cependant, comme la situation s’améliore lentement, j’ai hâte de revenir sur le campus et de profiter du reste de mon expérience de premier cycle.

 

– Haaruni Venkatesh Babu, étudiante de 3e année en gestion des ressources humaines, vice‑présidente, Affaire externes, Association des ressources humaines de Telfer, vice-présidente, Marketing, Business Healthcare Society, et danseuse, Unit One Kpop Dance Crew

 

Dans l’esprit de l’œuvre Humans of New York de Brandon Stanton, le blogue du Centre des carrières présentera chaque semaine une photographie d’une personne au sein de la communauté de l’École de gestion Telfer et un récit narratif correspondant qui nous donne un aperçu de leur vie.


© 2021 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert