Passer au contenu principal
 
 
 
 

Saamiya Ali
Saamiya Ali
Étudiante de 3e année en marketing

Nous avons tous commis des erreurs : de grosses erreurs, comme rater un examen, ou de petites erreurs, comme envoyer un SMS au mauvais destinataire. Mais les erreurs les plus courantes sont sans aucun doute les fautes d’orthographe et de grammaire. Cela s’applique à tout : à nos dissertations, à nos présentations, et, oui, à nos candidatures ! Car qu’est-ce qu’une demande d’emploi remplie de fautes de frappe et de grammaire dit de vous ? Je laisse cela à votre imagination.

 

La relecture de notre travail nous permet de communiquer efficacement et d’avoir l’air professionnel. Combien de fois avez-vous eu besoin d’éclaircissements parce que quelqu’un avait enfreint les règles de grammaire ou mal orthographié quelques mots ? Combien de fois avez-vous considéré quelqu’un comme incompétent en raison de la qualité de son orthographe ?

POINT CRUCIAL : Toute faute d’orthographe et de grammaire sur un CV peut conduire ce dernier à la poubelle. Aïe.

Bien que nous nous soyons tous habitués à des logiciels qui corrigent notre travail pour nous, comme le correcteur orthographique intégré de MS Word ou Grammarly, il est également extrêmement utile d’apprendre à vérifier notre propre travail.

Voici comment :

  1. Relisez votre propre travail sur papier avec des yeux frais et reposés.
  2. Demandez à vos camarades de le relire également.
  3. Utilisez Grammarly et/ou tout autre correcteur orthographique et grammatical, comme Antidote.

L’orthographe et la grammaire ne sont pas votre point fort ? Ne vous inquiétez pas. Prenez rendez-vous avec Véronique Bélinge, coordonnatrice de développement professionnel au Centre des carrières, à partir de Destination carrière. Forte de 19 ans d’expérience en tant que traductrice, rédactrice publicitaire et spécialiste des services linguistiques, elle peut vous aider à acquérir de solides habitudes de relecture que vous pourrez mettre en application dans vos candidatures, vos communications professionnelles, etc.


© 2022 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert