Passer au contenu principal
 
 
 
 
 |  Étiquettes : Stress Management, Examens

Duc Le
Duc Le
Étudiante de 2e année en gestion internationaleudiante de 2e année en gestion internationale

La fin du trimestre d’hiver approche à grands pas tandis que nous nous préparons aux emplois et aux stages d’été. Pour obtenir les bonnes notes dont nous avons tant besoin, nous devons d’abord traverser une période de nuits blanches et d’heures passées à la bibliothèque, à lire des pages de notes de cours, à réviser d’innombrables formules et à mémoriser de l’information. Que pouvons‑nous faire pour réduire le stress et la pression et terminer le trimestre sur une bonne note ?

Voici quelques conseils qui vous aideront à surmonter la période des examens finaux :

  1. Mettez de l’ordre dans votre vie : Oui, c’est la première chose à faire pour achever le trimestre en force. Si vous êtes du genre à assister à la moindre fête, à sauter des cours, à vous la couler douce tout au long du trimestre, à toujours entreprendre vos travaux à la dernière minute ou à n’étudier que pour les examens de mi-trimestre, vous devriez mettre de l’ordre dans votre vie avant la tempête. Les examens finaux ne s’annoncent pas plus faciles, et ils sont possiblement plus exigeants que les examens de mi-trimestre. Vous devrez mémoriser et comprendre l’entièreté de la matière vue en cours. Il serait sage de commencer à assister à moins de fêtes et à plus de cours.
  2. Soyez bien organisé Essayez d’élaborer un plan ou une stratégie en vue des examens finaux et tentez de le respecter coûte que coûte. Un plan bien conçu est un plan qui est fait sur mesure en fonction de votre horaire, qui vous convient à tous les points de vue et dont vous pouvez tirer le plus grand parti possible. Soyez judicieux au moment d’établir votre plan d’étude.
  3. Agissez en amont : Je ne peux pas insister suffisamment là-dessus : ne vous laissez pas aller à la procrastination, surtout pendant la période des examens finaux. Le temps est venu pour vous d’étudier avec ardeur et de passer des heures à réviser la matière vue dans vos cours. Une journée de procrastination pourrait vous coûter un examen. Soyez bien conscient du temps qu’il vous reste : les examens approchent plus rapidement que vous ne l’imaginez.
  4. Dormez suffisamment et hydratez‑vous adéquatement : En demeurant bien hydraté, vous aurez l’esprit clair et serez en mesure d’étudier des heures durant. Il est aussi vital que vous dormiez assez. Passer une nuit blanche n’est jamais la meilleure solution, et au terme d’une longue période de nuits sans sommeil, votre corps ne suivra plus. Tout au long de la journée, vous perdrez votre concentration et commencerez à somnoler. Le sommeil est également lié à la santé mentale : le manque de sommeil est taxant pour le cerveau, et c’est la dernière chose dont vous avez besoin pendant la période des examens finaux.
  5. Demandez de l’aide : Il existe toute une variété de ressources auxquelles vous pouvez vous adresser : vos professeurs (qui ont des heures de bureau), vos mentors, les adjoints d’enseignement, etc. Ces personnes sont là pour vous aider à réussir vos cours. N’hésitez pas à communiquer avec elles si vous avez des questions, des préoccupations ou des difficultés. Après tout, on ne peut pas toujours trouver une réponse satisfaisante sur Google.

En bref, les examens finaux approchent, et vous avez intérêt à être proactif au lieu d’attendre à la dernière minute et de vous bourrer le crâne la veille d’un examen. Cette approche ne donne jamais de bons résultats.


© 2020 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

alert icon
uoAlert