En ce Mois de la francophonie, Telfer souligne l’inclusion de la langue française et de la culture francophone dans notre communauté.

À l’École de gestion Telfer, le Centre des services aux étudiants de Telfer (CSE) est au cœur de l’expérience étudiante. Son rôle est de guider les étudiants tout au long de leurs études à Telfer, de l’admission jusqu’à l’obtention du diplôme. Comme la communauté francophone représente près de 30 % de notre population étudiante et après avoir reçu 2 500 candidatures pour le programme en français du B.Com. cette année seulement, les services en français sont une composante importante de l’offre du Centre.

Depuis ses débuts en 1969, notre École offre des services dans les deux langues officielles à nos étudiants. En plus de cette accessibilité au bilinguisme, le Centre offre des services et programmes qui sont adaptés aux membres locaux et internationaux de notre communauté francophone par le biais du Bureau des études du premier cycle, des Programmes d’échanges internationaux et des bourses, puis du Centre des carrières de Telfer.

Un des principaux objectifs du Centre est de s’assurer que les étudiants se sentent à l’aise dès le début de leur parcours à Telfer; et c’est exactement ce que fait le programme de mentorat par les pairs.

Programmes de mentorat pour les étudiants

  1. Programme de mentorat par les pairs

deux étudiantes en discussion informelle Le but principal du programme de mentorat par les pairs à Telfer est de faciliter l’intégration d’étudiants de première année au B.Com. en s’assurant que ceux-ci soient accompagnés par un mentor, pour les étudiants canadiens ou par un guide international, pour les étudiants internationaux. « Chaque étudiant est jumelé à un étudiant mentor ou un guide, selon une série de critères de priorité, le premier étant la langue de correspondance », explique Marilou Charbonneau, adjointe à l’expérience étudiante et aux événements du Centre des carrières de Telfer. « De cette façon, nous nous assurons que chaque étudiant francophone en première année soit jumelé avec un mentor ou un guide francophone, pour poser leurs questions et obtenir une variété de ressources en français », ajoute-t-elle.

De ce fait, être francophone ou bilingue est un critère des plus importants dans le processus de sélection annuel des guides et des mentors. Il est primordial que la majorité des membres de l’équipe soit en mesure d’appuyer les étudiants francophones.

Priyesh Sarju photo de profil Priyesh Sarju, étudiant de quatrième année en comptabilité, est un des guides internationaux du programme. Originaire de l’Île Maurice, Priyesh représente bien la diversité francophone présente à Telfer : « Le français est certes l’un de mes principaux atouts, en tant que guide international à l’École de gestion Telfer », dit-il. « Cela dit, un grand nombre d’étudiants internationaux qui rentrent à l’université proviennent de pays francophones du monde entier, et pouvoir interagir efficacement en français avec eux est essentiel pour leur bonne expérience étudiante », ajoute-t-il.

De plus, en tant que guide, Priyesh peut non seulement aider les étudiants internationaux avec leurs études en offrant de nombreuses séances de révision, mais il peut aussi animer divers évènements de Telfer en français.

Camély Gendron photo de profil Camély Gendron est une autre mentore étudiante de quatrième année à Telfer et elle termine bientôt son baccalauréat en sciences commerciales et Juris Doctor. Elle a fait part de son expérience en tant que guide pour les membres de la communauté francophone de Telfer : « Lorsque je pense à mon expérience en tant que mentore francophone, je pense immédiatement au mot communauté », dit-elle fièrement. « Les étudiants que je côtoie sont heureux de pouvoir parler en français à quelqu’un qui a eu un parcours similaire. Il est aussi agréable de voir à quel point les mentors francophones sont unis et s’entraident au quotidien! »

  1. Programme de mentorat par les cadres

Une autre possibilité de mentorat offerte par le CSE est le programme de mentorat par les cadres. Ce dernier met en contact des étudiants de troisième et quatrième année avec des cadres et des entrepreneurs de l’industrie afin qu’ils puissent partager leurs idées, fournir une orientation informelle et accroître leur réseau. C'est une façon pour un étudiant d'apprendre dans un cadre individuel avec un professionnel du monde des affaires.

Gens d'affaires discutant autour d'une table de conférence Isabelle Décarie, gestionnaire de l’expérience étudiante au Centre des services aux étudiants explique à quel point cette expérience peut être unique pour un étudiant francophone à Telfer : « Les étudiants peuvent être jumelés à différents leaders francophones de la communauté. Par exemple, un de nos étudiants au B.Com./J.D. est jumelé avec le président du Regroupement des gens d’affaires (RGA). » C’est également une expérience unique pour les mentors, car ils ont l’occasion de rencontrer des étudiants qui s’intéressent à leur domaine, d’avoir des conversations agréables et d’en découvrir plus sur ce qui se passe à Telfer.

Aller au-delà avec la communauté francophone

Cette année, Telfer a reçu 2 500 demandes d’inscriptions à son programme en français du B.Com. L'une des principales raisons de ce succès est la liberté de choix offerte par le programme. « Nous voulons que les étudiants sachent qu’ils peuvent faire leurs études dans la langue de leur choix, que ce soit en français, en anglais ou dans les deux langues », explique Émilie Desrosiers, coordonnatrice de marketing et liaison des programmes de premier cycle de Telfer. « Nous sommes vraiment fiers du fait que l’Université d’Ottawa soit une institution bilingue », ajoute-t-elle.

Étudiants sur le campus, extérieur, sourire La communauté francophone de Telfer compte également parmi ses rangs les étudiants anglophones qui parlent aussi le français comme langue seconde ou qui s’efforcent de pratiquer leur français grâce aux diverses possibilités offertes à Telfer. Cela comprend le Régime d’immersion en français, qui est admissible à la Bourse d’accès aux études en français.

Les étudiants étrangers provenant de pays francophones peuvent aussi profiter de l’environnement bilingue offert à l’Université et dans la ville d’Ottawa. « Notre population étudiante internationale apprécie le fait qu’elle puisse étudier en français, vivre dans une ville canadienne et que nous lui offrons une bourse généreuse », explique Émilie. Un autre facteur clé qui intéresse nos étudiants internationaux et les autres aussi est le programme coop. « Les étudiants peuvent acquérir une véritable expérience de travail et recevoir un salaire pendant leur stage coop », conclut-elle.

Plusieurs bourses d’études sont offertes aux étudiants francophones, à ceux qui font leurs études dans le cadre du Régime d’immersion en français et aux étudiants internationaux :

  1. La bourse d’études Bernard et Valérie Marcil est offerte aux étudiants du B.Com. option comptabilité qui démontrent un besoin d’aide financière. Cette bourse porte le nom de Bernard Marcil, diplômé de Telfer et cofondateur de Marcil Lavallée.

  1. La Bourse Legico-CHP Fleur de Lys est offerte à un étudiant francophone de Telfer, originaire du Québec, qui a un excellent dossier scolaire, mais qui ne peut pas assumer les frais de scolarité. La bourse porte le nom de Legico-CHP, une organisation issue de la fusion de deux entreprises qui étaient des acteurs majeurs dans les projets de construction internationaux et locaux.

  1. La Bourse d’admission Fleur de lys de l’École de gestion Telfer a été créée afin de fournir une assistance financière aux étudiants francophones qui veulent s’inscrire au B.Com. à Telfer, mais qui ne peuvent pas assumer les frais de scolarité. La bourse a été créée grâce à un don généreux de monsieur Ian Telfer, à qui l’École doit son nom, et elle est conçue afin d’aider les étudiants venant étudier en Ontario et faisant face à des frais de scolarité beaucoup plus élevés.

  1. La Bourse Marcil Lavallée en comptabilité est décernée à un étudiant inscrit au programme de comptabilité et qui fait preuve d’engagement envers sa communauté. Cette bourse a été généreusement créée par le cabinet comptable d’Ottawa Marcil Lavallée.

  1. La Bourse d’accès aux études en français est une bourse d’admission de 1 000 $ décernée aux étudiants inscrits à temps plein au Régime d’immersion en français qui suivent, chaque trimestre, au moins 2 cours (6 unités) donnés en français (y compris les cours de français langue seconde). Cette bourse peut être renouvelée pour les trois prochaines années et atteindre jusqu’à 4 000 $ au total.

  1. La bourse d’exonération partielle des droits de scolarité est offerte à un étudiant international francophone et francophile admis au baccalauréat ou à la maîtrise à compter de septembre 2021. Cette contribution importante au financement de leur projet d’études permet de réduire les droits de scolarité à un niveau avoisinant ceux payés par les citoyennes et citoyens canadiens.

Et bien plus encore!